Compte rendu de l’AG du CIQ

L’assemblée générale du CIQ pour l’année 2018 s’est tenue le 18 janvier 2019.

Vous pouvez consulter en toute transparence :

– Le compte rendu officiel de l’AG

– Le rapport moral de l’année 2018.

– Le rapport financier de l’année 2018.

– Le compte rendu des débats d’orientation pour l’année 2019

Bonne lecture !

Bonne année 2019

Les membres du Conseil d’administration du
Comité d’Intérêt de Quartier de Venelles

Vous présentent leurs meilleurs vœux pour 2019 :
que Venelles soit toujours plus belle, plus gaie, et plus agréable à vivre
dans l’esprit de participation citoyenne !

Rappel de l’Assemblée générale :
vendredi 18 janvier 2019, à 18 heures, dans la salle des Logissons

Convocation à l’Assemblée générale

Réunion du Comité consultatif « Transports, Déplacements, Urbanisme » du 19 décembre 2018

JEAN BAPTISTE BOUZID, chef du service « Urbanisme », nous a convoqués à une réunion, pour présenter les points suivants :

1) Présentation du CRAUP – Cahier de Recommandations Architecturales, Urbaines et Paysagères

2) Avancement du PLU révisé

3) Lancement de la modification n°3

4) Objectifs communaux dans le cadre des PLH 2025 et 2030 (Programme Local Habitat)

5) Projets transports et déplacements

6) Présentation des permis de construire importants

7) Pôle culturel

Vous trouverez ci-joint le compte-rendu succinct rédigé par le CIQ. Bonne lecture !

CIQ – Assemblée générale le 18 janvier 2019

Chers adhérents,

La date de notre AG ordinaire 2018 est fixée au vendredi 18 janvier 2019, à 18 heures, dans la salle des Logissons.

Vous trouverez ci-joint :

  1. La convocation, avec l’ordre du jour et le pouvoir, au cas où vous ne pourriez pas venir (merci de le renvoyer rempli et signé, pour le décompte des personnes représentées)
  2. L’appel à candidature, pour de nouveaux administrateurs ; en 2019, notre trésorière va nous quitter, et il faudra un-e bénévole pour la remplacer
  3. Le bulletin d’adhésion pour l’année 2018 ; seuls les adhérents à jour de leur cotisation au jour de l’AG peuvent prendre part au vote.
  4. Le bulletin d’adhésion pour l’année 2019 (vous pouvez ne faire qu’un chèque ou virement pour les deux années)

Nous espérons que vous serez nombreux à venir partager avec nous le verre de l’amitié.

En attendant, nous vous souhaitons un « bon bout d’an » et n’oubliez pas notre devise :
« La démocratie ne s’use que si on ne s’en sert pas »

Piqûres d’insectes – M. le Maire répond au CIQ

Suite à la demande du CIQ, appuyée par de nombreuses signatures, Monsieur le Maire a répondu dans la lettre ci-jointe :

– mise en place d’une nouvelle page sur le site internet Venelles.fr avec un lien (page : vivre à Venelles – les animaux dans la ville – le moustique) qui permet de  » déclarer une zone avec présence de moustiques. »

– réflexions à d’autres actions, pour la campagne 2019, en partenariat avec l’Agence Régionale de Santé Provence-Alpes-Côte d’Azur (ARS Paca) qui pilote l’ensemble du dispositif.

En cette période troublée du fait que les citoyens ne trouvent pas de canaux auprès de leurs élus pour faire remonter leurs préoccupations de la vie de tous les jours, le CIQ salue cette initiative pour que soit préservée la quiétude sans nuire à la biodiversité.

Que va changer le nouveau règlement de publicité

Le 24 octobre dernier a été présenté le projet du nouveau règlement local de publicité. Ce document (qui vient en complément du règlement national) met à jour le précédent règlement qui datait de 2010.

Nous essayons de visualiser dans les films suivants l’impact qu’aura ce règlement sur les publicités existantes, cependant il convient de tenir compte des éléments suivants :
– Le règlement local de publicité est encore en cours d’élaboration, il n’est pas encore approuvé ni par le conseil municipal ni par la métropole.
– Les règles, et les délais de mise en conformité sont différents suivant les enseignes, les pré-enseignes et les publicités.
– Cet inventaire n’est pas exhaustif.
– Enfin, il appartient aux services municipaux compétents, d’apprécier si les règlements sont respectés ainsi que les modalités éventuelles de remise aux normes. Notre objectif est seulement d’estimer l’impact du nouveau règlement sur les publicités existantes dans la zone ZPR2.


Impact du RLP sur les publicités existantes (sens Aix-Venelles)

Lire la suite »»» Que va changer le nouveau règlement de publicité

La publicité à Venelles

Le 24 octobre dernier s’est tenue une réunion dont l’objectif était de mettre à jour le règlement local de publicité (RLP) établi en 2010, (en complément du règlement national de publicité RNP).

Après un diagnostic de la situation actuelle, quelques publicités ne sont pas encore conformes, exemples : publicité dépassant la toiture, taille excessive des panneaux etc.

Si la majorité des commerçants se montre coopératif, certains sont plus réticents à appliquer la réglementation.

Les modifications suivantes ont été arrêtées :

Tout d’abord, il faut bien faire la différence entre enseigne, pré enseigne et publicité.
Une enseigne est située sur le local commercial ou bien sur l’unité foncière. La pré enseigne est considérée comme une publicité elle correspond à toute inscription, forme ou image indiquant la proximité d’un local ou terrain, où s’exerce une activité (souvent flèche directionnelle ou bien information de distance) et la publicité regroupe tout le reste.

Lire la suite »»» La publicité à Venelles

Halte aux piqûres d’insectes !

par le CIQ de Venelles
Nous sommes tous incommodés par les piqûres d’insectes ; aux moustiques se sont ajoutés depuis deux ans d’autres diptères, sorte de petits moucherons noirs : les cératopogonidés, dits aussi alambis ou arabis, voire – improprement – aoutats, qui gâchent le plaisir d’entretenir son jardin, et de passer les soirées sur la terrasse.
Le problème touche toute la région méditerranéenne, mais les campagnes de démoustication – comme elles étaient pratiquées dans les années 60 – ne sont plus à la mode, par souci de biodiversité (les insectes nourrissant les libellules qui elles-mêmes servent de nourriture aux oiseaux) : on ne peut que constater l’absence des oiseaux dans les lotissements, et parallèlement l’absence d’insectes sur les pare-brises !
Pour qu’une action soit efficace, il faut qu’elle soit menée dans les quartiers de façon coordonnée au niveau de la municipalité : pose de pièges, ou pulvérisation de produits agréés.
C’est dans ce sens que le CIQ de Venelles a écrit une lettre à Monsieur le Maire, et propose de signer et faire signer la pétition jointe .
Au cas où vous n’auriez pas encore renouvelé votre adhésion pour 2018, vous trouverez ci-joint un bulletin à renvoyer avec le chèque de 10 euros.

AlloVoisins, pour échanger petits matériels et services

L’été est propice au bricolage, en particulier pour nettoyer façades et terrasses à l’eau, sans craindre de se mouiller ni de se refroidir comme à la saison froide. C’est ainsi que je me suis mis en quête d’un nettoyeur sous pression et je suis tombé sur AlloVoisins, qui m’offrait des possibilités dans un rayon de 5 km, pour un prix modique. J’ai apprécié l’efficacité du « karcher » et son caractère peu polluant, puisqu’il fonctionne avec de l’eau seule, et que la pression permet d’économiser l’eau.
Le site https://www.allovoisins.com rémunère ses services en prélevant 3 € sur la transaction.
En vous souhaitant des échanges fructueux, le CIQ vous souhaite une bonne fin d’été !

Suzanne LAMOUROUX expose cet été

Notre ancienne présidente du CIQ poursuit son oeuvre artistique et expose cet été : (Voir l’affiche)
du 23 au 28 juillet : Maison de la Vallée, Pont du Fossé (Hautes Alpes)
les 3 et 4 août : Salle des fêtes, Savines-le-Lac (Hautes Alpes)
du 1er au 8 septembre : Salle Jean-Claude Revol, St Cannat (Bouches du Rhône)

N’hésitez pas à lui rendre visite si vous passez par là !

Passage à niveau : 6 mois sans diminuer la dangerosité

En décembre de l’année dernière, le CIQ de Venelles a souligné l’urgence de mieux marquer au sol et de mieux signaler à l’avance la présence du passage à niveau situé en plein milieu de la commune de Venelles, sur son axe central, entre la zone d’activité au nord et la zone commerciale au sud. En effet, des accidents mortels s’y sont déjà produits, et la mort de 4 enfants dans un car scolaire près de Perpignan avait rappelé que ce type d’accident est toujours possible. Or de nombreux bus de ramassage scolaire et de ville traversent ce passage à niveau, tous les jours dans chaque sens.
Voir l’article du 17 décembre 2017

Que demandions-nous ? En tant que contribuables, des mesures peu coûteuses mais efficaces : peindre la chaussée en damier pour marquer l’interdiction de tout arrêt, une signalisation lumineuse annonçant le tronçon dangereux, pour se démarquer de la forêt de panneaux publicitaires qui enlaidissent ce faubourg et détournent l’attention des automobilistes.

Quelle a été la réponse ? Le rehaussement des feux au niveau du passage – mais de toute façon, l’automobiliste qui suit un bus ou un camion ne les verra que trop tard. La réfection de la chaussée sur quelques mètres de part et d’autre, ce qui a dû enrichir quelque entrepreneur de travaux publics mais ne diminue en rien la dangerosité.
Voir la photo.

Qu’en concluez-vous (plusieurs réponses sont possibles) ?
– Il ne sert à rien de rouspéter ni de donner des conseils.
– Les édiles se foutent de votre sécurité.
– Le « pas cher » n’intéresse pas les édiles. Expliquez pourquoi.
Allez, un peu d’imagination, vous allez bien trouver d’autres conclusions !
Bon devoir de vacances.

La lutte contre la pollution en Pays d’Aix avance – à pas de sénateur !

par Patrick MICHAILLE

L’argument de la pièce
L’article 2 du jugement du Conseil d’Etat du 12/07/2017 n° 394254, qui s’applique – entre autres – à la zone Aix-Marseille « enjoint au Premier ministre et au ministre chargé de l’environnement de prendre toutes les mesures nécessaires pour que soit élaboré et mis en œuvre, pour chacune des zones énumérées au point 9 des motifs de la présente décision, un plan relatif à la qualité de l’air permettant de ramener les concentrations en dioxyde d’azote et en particules fines PM10 sous les valeurs limites fixées par l’article R. 221-1 du code de l’environnement dans le délai le plus court possible et de le transmettre à la Commission européenne avant le 31 mars 2018. »

1er acte : Demande de la Fédération (lettre de la Présidente au Préfet de Région, du 5 octobre 2017)

Pour diminuer la pollution due aux transports dans le Pays d’Aix, la Fédération demande :
– La limitation à 90 km/h sur les autoroutes A8 et A51 et la voie à grande circulation RN 296 traversant le territoire de la commune d’Aix.
– La suppression du diesel sur la ligne SNCF Aix-Marseille, à tout le moins la mise en œuvre d’une solution de motorisation mixte permettant de circuler en zones agglomérées en électrique.

2ème acte : Le Préfet de Région s’empresse de répondre , le 25 juin 2018 (9 mois plus tard – festina lente !) qu’il existait un Plan de Prévention de l’Atmosphère (PPA) depuis 2006, dont il admet que les effets sont encourageants mais insuffisants.

En effet, les actions du PPA ont été mises en place en 2012, 5 ans après les mesurages servant de référence (2007). Le point d’avancement en 2017 montre, depuis 2012, une quasi-stagnation des PM10 (-13 %) et des PM 2,5 (-23%). Leur baisse n’est donc pas due au PPA … Seuls les NOx continuent de décroître, atteignant déjà les valeurs visées pour 2020, et ceci grâce principalement aux efforts de l’industrie (arrêt des centrales au fioul de Fos).

Concernant les déplacements Aix-Marseille, le Préfet précise que les efforts visent à 1) diminuer l’auto-solisme [en encourageant le covoiturage ? comment ? ce n’est pas dit] ; 2) en prolongeant la voie réservée aux bus sur l’autoroute (voir http://www.paca.developpement-durable.gouv.fr/les-voies-bus-sur-autoroutes-a10099.html ); 3) en visant de doubler le nombre d’usagers du train [comment ? ce n’est pas dit]. Pour autant, l’électrification de la ligne est jugée trop coûteuse, et des solutions alternatives sont à l’étude (batteries, hydrogène) [pour quel délai ? ce n’est pas dit].

3ème acte : La Présidente de la Fédération a aussitôt rappelé, dans sa réponse du 5 juillet 2018, la demande de limitation de vitesse sur les autoroutes urbaines, comme cela est en vigueur à Grenoble, Chambéry et Valence, avec des baisses immédiates de pollution. Et suggéré un terme de 3 ans pour le remplacement des moteurs diesel des TER Aix-Marseille, dont le trafic va doubler durant cette période.

NB : pour ce qui concerne Venelles, la diminution de la vitesse sur l’autoroute entre les Platanes et le péage de Pertuis permettra en outre de réduire les nuisances sonores dont souffrent les riverains.

« Tempo lève la main »

« Tempo lève la main » est une application d’échange de services contre du temps disponible sur vos smartphones. Le principe est simple : vous fournissez 1h de service à quelqu’un de la communauté, une autre personne de la communauté vous fournit 1h de service et ce, sur toute la France.
Voir la notice de présentation.
Les services ne manquent pas : arroser les plantes, nourrir les chats, ranger les placards, faire du repassage, accompagner à l’aéroport, aider à organiser une fête, rendre visite à une personne dépendante …
L’abonnement annuel est de 12 € (soit une somme modique de 1 €/mois). En passant par une association comme le CIQ, vous pouvez économiser entre 4 et 8 euros par an, suivant le nombre d’abonnés.
Voir les avantages du partenariat.
Il ne vous reste plus qu’à vous manifester auprès du CIQ dans les commentaires, puis auprès de TEMPO !
A bientôt

Le CIQ et AVEC vous présentent leurs meilleurs voeux

Pour l’année 2018, beaucoup de bonheur en famille et avec vos amis venellois dans le cadre d’activités communes !
Et pour la vie à Venelles, encore plus de sécurité lors des déplacements, et du plaisir à vivre ensemble !

Encore un accident sur un passage à niveau : que fait le maire ?

Un car scolaire a été percuté par un TER sur un passage à niveau à Millas (sur la route de Perpignan à Prades) le 14 décembre 2017, faisant 4 tués sur le coup. On apprend aujourd’hui le décès d’un cinquième enfant. Toute la France est en émoi, et nous prenons part à la détresse des familles, en les assurant de toute notre sympathie.

Ces six dernières années, il y a eu en France en moyenne annuelle 111 collisions aux passages à niveau, tuant 30 personnes et en invalidant 15, soit 45 familles traumatisées chaque année. (voir https://www.securite-passageaniveau.fr/pages/accidentologie-aux-passages-niveau ).
En ce qui concerne les causes, la majorité des accidents aux passages à niveau concerne les trajets habituels et touche les personnes résidant à proximité, car la routine engendre une baisse de vigilance ou une prise de risque, qui peut se révéler fatale : non-respect de la signalisation, tentative de traversée en force ou passage en chicane.

A Venelles, le dernier accident mortel remonte au 7 février 2016, voilà bientôt 2 ans. Les associations CIQ de Venelles, AVE, et AVEC avaient demandé que des mesures d’urgence soient prises pour réduire le risque qu’un véhicule reste sur la voie au passage d’un train, dans un premier temps en doublant la signalisation existante par des mesures physiques simples et peu coûteuses, doublées d’une campagne de sensibilisation sur la dangerosité de ce passage et expliquant le rôle des mesures prises :
À environ 20 m de part et d’autre de la voie ferrée
1) des feux clignotant orange, surplombant un panneau de signalisation « passage à niveau » ;
2) un marquage au sol (carroyage blanc) signalant une zone à risque et l’interdiction de s’y arrêter.

En outre, les associations demandent d’aménager un passage piéton avec poussette, et de signaler au niveau du rond-point de la gare la possibilité d’un contournement pour les véhicules légers via la rue de gare, de façon à diminuer la saturation du rond-point de la gare. (voir l’article)

Dans les remarques faites sur le site par les Venellois, il en est une de bon sens : de supprimer les stationnements entre le passage à niveau et le rond point de la gare, car les véhicules qui manœuvrent à cet endroit pour se garer bloquent la circulation des véhicules en aval, qui peuvent se trouver arrêtés sur le passage à niveau quand les barrières se ferment. Le danger est augmenté par les piétons qui quittent leur voiture et traversent l’avenue pour se rendre aux magasins, et qui obligent les véhicules à s’arrêter, au risque de faire caler un véhicule engagé dans le passage à niveau.

Une lettre de relance, a été déposée à la mairie le 29 août dernier.

Des mesures de bon sens, simples et peu coûteuses. « La sécurité est l’affaire de tous ! », apprend-on dans les écoles. A Venelles, elle est manifestement l’affaire des autres : de la SNCF, des conducteurs de bus, de cars, de poids lourds, d’autos et de deux-roues …, de l’agglomération aixoise, de la métropole, du président de la République ou du roi de Prusse, bref de tous – sauf du maire, le premier magistrat de la commune !

Si vous vous sentez concernés par votre sécurité, ainsi que celle de vos enfants et de vos proches, n’hésitez pas à signer la pétition du CIQ et à la déposer à la mairie, avec copie au CIQ.