LGV : Poursuite de la réflexion

Le 6 juillet 2006, RFF a réuni les acteurs. Nous en faisions partie même si la convocation tardive (le mercredi soir pour le jeudi matin) n'a pas permis à toutes les associations du nord d'Aix d'y assister. RFF nous a fait connaître les conditions de la poursuite du projet en terme d'études complémentaires, de consultation des acteurs et d'information du public. 

Durant les dix huit mois à venir un programme d'études complémentaires sera mené pour un montant de 3 600 000 € à la charge de l'Etat 25 %, de RFF/SNCF 25 %, et des huit collectivités  50 % (Conseil Régional, les départements des Bouches-du-Rhône, du Var et des Alpes Maritimes, les quatre communautés Nice, Toulon, Marseille, Aix). La Principauté de Monaco participera à hauteur de 212 000 €.

Une charte de consultation des acteurs et d'information du public a été élaboré par RFF qui s'engage à :
            – réunir des groupes de travail thématiques (milieu humain, agriculture et viticulture, biodiversité et milieu naturel) à raison de deux à trois réunions par an
            – organiser une réunion d'acteurs (
une réunion par an)pour faire le point sur l'avancée des groupes de travail thématiques
            – à mettre en place un secrétariat technique représentant chaque type d'acteur (collectivités territoriales, services et commissions consultatives de l'Etat, associations et chambres consulaires) chargé de la coordination de la consultation (environ quatre réunions par an).

Il y a donc de fortes chances pour que le collectif des ASSOCIATIONS UNIES DU NORD D'AIX fasse partie d'un groupe de réflexion. C'était entre autre l'objectif de la présentation de notre cahier d'acteur car il faudra bien être à la "table des négociations" si comme cela est toujours possible nos territoires étaient concernés. On nous parle toujours d'ITER en matière de desserte régionale : le CIQ est d'ailleurs intervenu à ce sujet en rappelant que ce projet ne représente jamais qu'une grosse entreprise de 1000 salariés répartis sur une quarantaine de communes, il ne faudrait donc pas qu'il serve de prétexte pour traverser le nord d'Aix et fasse oublier du même coup les dessertes régionales ferroviaires dont on a le plus grand besoin. A suivre …

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>