“Bio-diversité et Milieu Naturel” dernière réunion

Le 5 juillet 2007, s'est tenue la troisième et dernière réunion de concertation du groupe de réflexion "Bio-diversité et Milieu Naturel". Les deux réunions précédentes ont eu lieu les 23 novembre 2006 et 20 février 2007. Les Associations Unies du Nord d'Aix ont défendu la non-fragmentation des milieux naturels et protégés et ont remis le 5 juillet le texte définitif ci-après :

ASSOCIATIONS UNIES DU NORD D'AIX
Venelles Environnement, CIQ de Venelles, CIQ de Puyricard, CIQ de Coutheron, CIQ des Pinchinats, Mieux Vivre à Peyrolles, Durance Meyrargues Environnement
s/c CIQ de Venelles, 9, rue du Val de Tourame, 13770 Venelles
e-mail : ciq-de-venelles@wanadoo.fr ou lucp13@aol.com
tél. : 04 42 54 07 58 ou 04 42 54 03 77 

PARTICIPATION AU GROUPE DE REFLEXION « BIODIVERSITE ET MILIEU NATUREL »

Séance du 5 juillet 2007 

Les associations du nord d’Aix rappellent que l’objectif qu’elles poursuivent en participant au groupe de réflexion « Biodiversité/Milieu Naturel » est de défendre les sites protégés et leurs habitats dans tout le périmètre des études de la LGV PACA.

A la lecture du constat formulé par le Ministère de l’Ecologie et du Développement Durable, la biodiversité en France et les services qu’elle rend sont menacés. Les causes principales de son érosion sur notre territoire demeurent : « la fragmentation, la dégradation ou la disparition des milieux naturels au profit de l’extension urbaine, des zones d’activité et des infrastructures de transports ». « Une espèce qui disparaît, c’est une richesse et un potentiel génétique de diversité qui sont perdus à tout jamais ».

La diversité biologique qui s’appauvrit représente donc aujourd’hui une menace aussi importante que celle des changements climatiques. Le fonctionnement des écosystèmes est menacé par la destruction des milieux naturels, leur transformation, leur dégradation et leur fragmentation. La France a ratifié la Convention sur la diversité biologique au Sommet de la terre de Rio de Janeiro en 1992 et s’est engagée à stopper la perte de la biodiversité d’ici 2010.

Il n’est pas possible en l’état actuel des connaissances de garantir la conservation des milieux naturels par de simples mesures compensatoires. Les scientifiques s’accordent pour dire qu’ils ne peuvent évaluer les perditions sur la micro-faune et la micro-flore sur des projets qui fragmenteraient les milieux naturels. Ils l’ont clairement exprimé aux cours de ces ateliers.

Les associations et les membres que nous représentons ne comprendraient pas que ces recommandations ne soient pas prises en considération. Elles demandent que l’avis de la Commission « flore » et « faune » du CNPN (Conseil National de Protection de la Nature) soit joint au dossier de la concertation ainsi que les conclusions préfectorales sur les incidences environnementales. En tout état de cause, elles demandent le suivi des mesures qui seraient prises sur une durée significative qui pourrait être de trente ans.

Si les engagements de Rio n’étaient pas respectés, si des études bien plus significatives que les retours d’expérience qui nous ont été présentés n’étaient pas engagées, si les avis du CNPN et du Préfet n’étaient pas joints à la concertation, elles en réfèreraient aux instances gouvernementales françaises et européennes.

Pour les Associations Unies du Nord d’Aix 

 Suzanne Lamouroux   et    Luc Pagani

 

Les Associations Unies du Nord d'Aix n'ont pas accepté de mesures compensatoires. Elles ont considéré qu'en matière de milieux naturels protégés (Natura 2000, Zone de Protection Spéciale ZPS, Arrêté de Biotope, etc…), il n'est pas possible de tenir un double langage, à savoir d'une part protéger et s'engager au sommet de Rio à stopper la perte de la biodiversité d'ici 2010 et d'autre part fragmenter les espaces classés.

Une synthèse des participations a été établie par RFF dans laquelle figurent en point 1, le maintien de la biodiversité et la fonctionnalité des milieux (le projet ne devra pas accentuer la raréfaction des espèces menacées) et en point 2 la non-fragmentation des espaces naturels et protégés que nous avons défendue. Nous pouvons considérer que notre contribution n'aura pas été inutile. La synthèse sera remise au cours du mois de juillet au Préfet de Région qui émettra ses conclusions environnementales. Au mois d'octobre 2007, les acteurs de tous les groupes de travail, seront à nouveau réunis. Le choix du scénario définitif par le Ministre des Transports devrait être connu en avril-mai 2008.

 

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.