Assemblée Générale de l’Atelier de l’Environnement du CPIE

L’Assemblée Générale de l’Atelier de l’Environnement du CPIE (Centre Permanent d’Initiative pour l’Environnement du Grand Saint Jeans’est tenue le 6 septembre 2008. Ce fut l’occasion de dresser le bilan de cette institution qui regroupe plus de cinquante associations relevant de l’environnement.

Les actions de l’Atelier se classent en trois catégories :

  1. éduquer à l’environnement « Depuis sa création, le CPIE du Pays d’Aix coordonne des programmes d’éducation à l’environnement : l’un depuis 1998 à l’échelle de la commune d’Aix-en-Provence, l’autre depuis 2000 à l’échelle du territoire de la Communauté du Pays d’Aix. Au total, ce sont, chaque année, plus de 700 demi-journées d’animation, pour près de 400 classes, soit plus de 11 000 enfants autour de huit programmes thématiques : l’eau, les énergies renouvelables, l’habitat urbain, les déplacements et les transports, l’air, le bruit, les déchets… sans oublier les thèmes relatifs à la nature tels que la forêt, les jardins, la rivière, la nature dans la ville, l’agriculture.»
  2.  contribuer à l’écocitoyenneté « En matière de concertation, le CPIE et ses associations ont participé à plusieurs documents de planification : le Plan de Déplacements Urbains ainsi que la Charte Pour l’Environnement d’Aix-en-Provence et de la Communauté d’Agglomération du Pays d’Aix. »
  3. réaliser des projets « Les domaines d’intervention sont variés : aide à la conception de projets et d’aménagements environnementalistes (développement de chantiers d’insertion environnementaux, conseil pour le réaménagement de site…), conseil et assistance à la réalisation de jardins familiaux, Conseil en matière de communication ,assistance à la recherche de financement »

Le CIQ, qui adhère à cette institution depuis 2002, a participé dans ce cadre à l’élaboration du Plan de Déplacements Urbains ainsi qu’à la Charte pour l’environnement de la CPA.  Il regrette pour le PDU que le Comité de Suivi Citoyen, réclamé par les associations, n’ait pas été retenu. Ce comité aurait permis de mesurer, au niveau de chaque commune, les efforts véritables pour favoriser l’usage des transports collectifs au détriment de la voiture.

Rappelons qu’en ce qui  concerne notre commune de Venelles nos besoins ne sont toujours pas satisfaits (identification des arrêts, dessertes de nos quartiers… (cf : article sur notre site) .

Quant à la Charte pour l’Environnement , il est difficile de mesurer les véritables impacts , les associations auraient d’ailleurs exprimé leur avis et on peut y lire notamment : « Présentée lors de la signature comme étant un chantier à moyen terme, au budget important et devant favoriser la mise en place du développement durable dans le Pays d’Aix, elle est néanmoins restée déconnectée de la perception des habitants du territoire. La portée des actions est difficile à évaluer ainsi que leur impact au niveau de la vie quotidienne. Les sommes dépensées pour réaliser l’ensemble de la charte manquent de lisibilité » .

A l’occasion de cette Assemblée Générale, le CIQ a regretté que les associations participantes à la Charte n’aient pas été davantage informées de cette évaluation. L’action sur les panneaux publicitaires que nous y avions fait inscrire n’est même pas évoquée. Nous avions pourtant contribué à faire désigner Venelles « commune pilote » pour l’élaboration d’un nouveau règlement communal. L’AUPA (Agence d’Urbanisme du Pays d’Aix) qui a effectué un état des lieux n’a pas jugé bon de nous inviter à le connaître pas plus pour l’instant que nos élus. Nous déplorons que le travail des associations ne soit pas plus reconnu. 

S. LAMOUROUX   

1 comment to Assemblée Générale de l’Atelier de l’Environnement du CPIE

  • Oeildusage

    Bonjour,

    J’ai pu assisté à l’assemblée générale du CPEI le 6 septembre dernier.
    Les différents thèmes abordés étaient très intéressants notamment les comptes rendus des actions menées (ex. le point infos énergies d’Aix) ainsi que les diverses questions posées par les membres présents.

    A l’heure où les questions et préoccupations qui ont trait à l’environnement deviennent incontournables et toujours plus présentes, il est dommage qu’un tel organisme n’ai pas plus de moyen pour sensibiliser, initier et informer le public sur toutes ces questions.

    Dommage aussi que le principal de leur action d’éducation à l’environnement s’adresse aux enfants. Certes, c’est un « investissement » pour l’avenir, mais aujourd’hui c’est à tous, enfants, ados, adultes (peut-être même surtout les adultes) d’être éduquer et sensibiliser aux problèmes d’environnement.

    Bonne continuation.

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>