La 3ème réunion portant sur le Quartier des Michelons

La 3ème séance consacrée au projet « quartier durable des Michelons » s’est déroulée en 2 temps :

  1. La présentation de deux scénarios d’aménagement du quartier, supports à une réflexion préalable des participants ;
  2. Puis une  réunion en mairie le 18 février a réuni ces mêmes participants afin d’échanger les points de vue et d’aboutir à ce que l’on espère être un projet presque final.

1- Travail préparatoire :

  • scénario N° 1, (voir)

Réalisation de 100 logements, d’un immeuble mixte de 2 niveaux (28 logements) avec commerces , d’ un petit habitat collectif de 12 bâtiments R+2 soit 72 logements dans un parc, d’un centre polyculturel (salle de spectacle et locaux associatifs),  d’un hôtel R+2 de 60 chambres, d’une place publique de 1500 m2, d’ espaces verts.

Au niveau des accès, le rond point des Michelons est partiellement remanié pour faciliter l’utilisation en toute sécurité des modes doux, et le carrefour de l’autre côté de l’autoroute  est amélioré : avec 2 bretelles d’accès, une pour l’autoroute et une pour le parc des sports.

A l’intérieur du quartier une voie « en I » à double sens de circulation et une seule entrée-sortie débouchant sur la nationale.

Sous l’immeuble qui structure le quartier, un stationnement résidents en sous-sol de l’immeuble mixte et sur la voie de desserte à double sens environ 60 places de stationnement, un parking sur la zone inondable de 50 places environ, des déplacements doux à travers les parcelles, un bassin de rétention entre la carrosserie et le petit bois.

Un mur anti bruit.

  • scénario N° 2, (voir)

Réalisation de 125 logements, d’une rentrée de voie dans le sens giratoire, d’une voie contournante à double sens de circulation, de 6 immeubles d’habitations (R+2 à R+4) , de commerces au pourtour de la parcelle  sur la  RN et autour de la  place publique, d’un hôtel, d’un centre polyculturel (salle de spectacle et locaux associatifs) d’un nouveau rond-point vers l’échangeur autoroutier, d’un parking souterrain sous la place publique de 85 places par niveau (sur 2 niveaux), d’un parking relais après le petit bois, d’un bassin de rétention entre la carrosserie et le petit bois.

Un mur anti bruit.

Position du CIQ à propos de ces 2 scénarios :

Les 2 projets comportent des éléments intéressants :

  • mixité des fonctions (lieu d’habitation, de travail, de loisirs et présence de commerces).
  • continuité assurée entre la ZA et la zone du Ventoux
  • emplacement réservé à l’hôtel qui assure sa visibilité
  • espaces verts sans voie de circulation automobile entre les logements
  • présence d’une place publique favorisant la convivialité dans chaque projet
  • zone tampon entre l’autoroute et les logements ainsi qu’un mur antibruit

FuriousCependant aucun des 2 projets ne nous semble applicable dans son intégralité, chaque projet comporte des points positifs et d’autres points qu’il nous semble nécessaire  de revoir.

  • Ainsi le projet 1 est appréciable pour la mixité entre immeubles et petit habitat, pour le positionnement de la salle de spectacle et de l’hôtel qui séparent le parc habité de la route,  pour le parking sous immeuble réservé aux habitants.
  • Par contre la voie d’accès en I et à double sens  pose problème et nous semble à revoir ainsi que l’implantation de la station essence.
  • Le projet 2 est intéressant pour la grande place publique (trop grande peut-être), pour l’espace végétalisé, pour la voie de circulation "contournante". Par contre les bâtiments sont trop importants, l’un d’entre eux est trop près de la route. La station essence dans ce quartier durable est toujours problématique.

Un projet final mixant les 2 scénarios revus et corrigés nous semble souhaitable.

En conclusion, à l’examen de ces deux projets, le CIQ recommande donc de :

  • Revoir l’implantation de la station service : peut-on la conserver si près des habitations ? Par ailleurs, une station service peut-elle  être intégrée dans un projet de quartier durable ? N’est-ce pas incompatible ?
  • Revoir la desserte du quartier : Prévoir une voie contournante à sens unique avec une entrée et une sortie indépendantes, en dehors du rond point (ne pas réitérer le rond point de la gare) ; on pourrait également aménager un petit rond point par ex en face de la rue de l’Agnel.
  • Revoir le positionnement de certains parkings.
  • Veiller à respecter les principes des quartiers durables (environnementaux, économiques, sociaux)
  • Prendre en compte la carte du bruit : ne pas positionner de logements en bordure d’autoroute ou en bordure de RN 96, éviter le bâtiment A du projet 2 ;
  • Conserver un espace vert boisé pour compléter le mur anti-bruit (renforcement du filtrage des ondes sonores et absorption du CO2). Cette zone tampon   en bordure d’autoroute nous semble  judicieuse, elle est ici en partie réservée à un parking. Ne pourrait t-on pas conserver l’espace vert, l’aménager et placer ailleurs le parking ?
  • Conserver  une mixité immeubles / petit habitat, (dans le projet 2 les immeubles sont trop importants) bien orienter les bâtiments : des économies d’énergie  seront ainsi réalisées. On pourrait dans le scenario 1 regrouper les petits immeubles par 2 pour avoir plus de place entre les bâtiments et les ordonner selon un meilleur plan d’ensemble, avec une bonne orientation.
  • Réserver à l’hôtel un emplacement visible de l’autoroute ou de la route ;
  • Créer des jardins entre les immeubles pour que les habitants soient responsables des espaces verts ;
  • Prévoir des commerces compatibles avec le concept de développement durable, (mais peut-on choisir ?), établir une continuité commerciale avec le centre du village, afin  que les commerces ne soient pas réservés au quartier, éviter les  « doublons » avec ceux du  centre du village.
  • Prévoir des aménagements pour les personnes à mobilité réduite (l’accès aux bâtiments et aux parkings) ;
  • Aménager des locaux pour vélos ;
  • Prévoir un arrêt de bus.

SmileUne synthèse des conclusions du CIQ a été remise à M.Chardon adjoint au maire. (voir le Document)

2 – Suite à ce travail préparatoire, mercredi 18 février a eu lieu en mairie la 3ème réunion afin d’établir les grandes lignes d’un projet final :

Etaient présents des élus de la majorité, des élus de l’opposition, Maire, l’architecte conseil de Venelles et des représentants des associations  AVEC, VE, CIQ. Les échanges ont été nombreux et parfois vifs.

  • Le débat s’est engagé entre les élus de la majorité et de l’opposition : les élus de l’opposition récusent l’aménagement d’un quartier durable dans cette zone. L’implantation d’une zone commerciale aurait leur préférence, quant au  centre polyculturel, ils le situeraient  au  parc des sports. Les élus de la majorité  ont alors réitéré leur engagement ferme pour un quartier durable dans cette zone, avec logements, commerces, hôtel-restaurant. Le  centre polyculturel, véritable lieu de rencontre où les venellois  pourront venir à pied y aurait sa place et ne peut être implanté dans un parc dédié aux  sports. A propos du quartier durablele Maire a rappelé que ce projet constituait effectivement un véritable défi-puisque dans cette zone les contraintes sont multiples, défi auquel la Communauté du Pays d’Aix portait tout son intérêt et son attention ; ce projet devrait s’inscrire dans le cadre d’un projet, plus vaste, « changer les métropoles méditerranéennes avec le temps » (nous aurons d’autres renseignements plus tard), et il deviendrait un véritable quartier-durable « référence » au niveau de la CPA.
  • Sur la forme la réflexion a porté principalement sur :
    • la nécessaire intégration du quartier au village, ce quartier devant s’inscrire dans une continuité entre la zone artisanale et le village, ne pas être un quartier isolé, s’ouvrir sur Venelles.
    • la composition urbaine du projet qui doit architecturalement faire la liaison entre le bas et le haut de Venelles, mais constituer aussi un fort signal d’entrée de ville, affirmer sa vocation de quartier durable, et devenir un lieu de vie, de rencontres, de convivialité, d’humanité, avec des commerces, des logements, des lieux de loisirs. L’orientation et la structuration des bâtiments seront en ce sens des éléments importants.
    • l’architecture qui « signera » le quartier durable : par exemple : végétalisation des parois, des toits, utilisation de matériaux adéquats…etc
    • les parkings : où les mettre ?
    • les commerces (comment faire pour rendre les commerces viables et attractifs ?),
    • l’implantation de la station service (les cuves sont soumises à réglementation ICPE;  les bâtiments voisins doivent être éloignés de 17 mètres) les cuves peuvent être intégrées, le déplacement de la station est difficilement imaginable.
    • l’utilisation de modes  de déplacement doux à l’intérieur du quartier (donc prévoir des voies qui leur soient réservées) 
  • A l’issue du débat, M.Chardon adjoint au maire a retenu certaines recommandations des participants afin de les soumettre au bureau d’études qui devra finaliser et présenter un dernier projet en Mars :
    • mixer les 2 projets présentés préalablement,
    • revoir la voie de circulation, prévoir une voie contournante à sens unique,
    • faire un effort d’intégration pour la station service, réduire les nuisances.
    • éviter les logements en bordure de route.
    • ouverture du quartier sur la ville et intégration sur la RN
    • favoriser une urbanisation esthétique, faire le choix d’une mixité architecturale : pas de barres, pas de gros bâtiments,  Préférer les petits habitats. organiser le bâti  de façon à favoriser la convivialité, créer des espaces fédérateurs
    • prendre en  compte la question paysagère, les bâtiments ne doivent pas   gêner  la vue sur le village (présenter un plan de coupe du projet afin de bien visualiser l’ensemble)
    • intégrer les commerces de façon diffuse dans les bâtiments pour favoriser la circulation des venellois entre les bâtiments, la vie du quartier.
    • Prendre en compte l’inondabilité d’une partie du terrain dans la réalisation du parking de la zone tampon
    • Prévoir une conception architecturale qui annonce le caractère durable du quartier

A l’issue de la réunion le CIQ a demandé que les associations soient invitées à d’autres réunions   avec les bureaux concernés, notamment en ce qui concerne l’élaboration du cahier des charges : nous avons pour l’instant effleuré le sujet, les points les plus importants restent à travailler : architecture bio climatique, écomatériaux, choix des énergies, collecte des déchets, gestion de l’eau….

Une nouvelle réunion est envisagée après le 30 de Mars.

 

2 comments to La 3ème réunion portant sur le Quartier des Michelons

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.