Le 19 mars : “un grenelle national sur les antennes-relais”

Nous vous indiquions sur un article en date du 5 février concernant " la condamnation de Bouygues Telecom à démonter les installations en applications du principes de précaution", que la secrétaire d'Etat à la Prospective et à l'Economie numérique réfléchissait à l'organisation d'un « mini-Grenelle de la téléphonie mobile ».  [tab:Un grenelle national]Nathalie Kosciusko-Morizet, a annoncé, le 11 février, que le "Grenelle" sur les antennes-relais de téléphonie mobile, qui vise à répondre aux craintes suscitées par les ondes qu'elles émettent, aurait lieu le 19 mars. Nathalie Kosciusko-Morizet a indiqué lors d'un débat au Sénat sur la quatrième licence de téléphonie mobile. "Avec la ministre de la Santé (Roselyne Bachelot, ndlr), nous réunirons le 19 mars opérateurs de téléphonie, radiodiffuseurs, associations d'élus et de consommateurs, scientifiques. L'effet des ondes électromagnétiques sur la santé est un problème complexe qui suscite des inquiétudes, parfois contradictoires puisque ce sont souvent les mêmes qui s'en plaignent et qui réclament la couverture de leur territoire et l'accès à de plus en plus de services. "Le Grenelle permettra notamment, selon la secrétaire d'Etat, de "procéder à des comparaisons internationales et (de s')interroger sur la très grande disparité des normes selon les pays".
"Une autre piste sera d'encourager la mutualisation des équipements", a-t-elle ajouté.[tab:Le point de vue du CIQ] Le CIQ ne peut que se réjouir que l'Etat prenne au sérieux les préoccupations des citoyens sur l'implantation des antennes-Relais dans leur commune. Nous vous rappelons les observations du CIQ dans le PLU sur les antennes Relais. Il nous semble important d'instaurer une charte de bonne pratique des relations entre les opérateurs et la commune de Venelles ainsi qu'une commission de concertation permanente qui aura pour finalité de suivre l'application de la charte.( Allez voir l'exemple de la ville de Paris)

 Dossier du CIQ sur les antennes-relais

[tab:A Venelles ou en est-on ?]  L’APAVE, organisme de contrôle, contacté par les services de la mairie doit intervenir dans les jours qui viennent pour effectuer des mesures de champs électromagnétiques. Ces contrôles seront effectués dans l’habitation d’une venelloise particulièrement exposée par la nouvelle antenne des Piboules ainsi que dans les deux écoles proches de celle-ci.

Le Maire a pris par ailleurs le 1er février un arrêté demandant aux opérateurs de fournir tous les éléments techniques des installations existantes. Une commission indépendante sera ensuite constituée pour définir les mesures à adopter afin de supprimer les risques existants.

Une affaire à suivre…[tab:END]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.