L’agenda 21, la programmation du retour vers l’art de vivre ?

Ce 16 octobre 2010 avait lieu la réunion de sensibilisation des élus à la démarche Agenda 21 lancée à Venelles, avec l’animation du cabinet Adret. Après avoir rappelé les enjeux mondiaux (le mode de vie européen étendu à toute l’humanité requerrait 4 à 5 planètes), la démarche est exposée : il s’agit en fait d’appliquer les principes de la gestion de projet à la gestion des territoires,

Le principe de l'Agenda 21 est de décliner au niveau local les grands enjeux du développement durable : la lutte contre le changement climatique ; la préservation de la biodiversité ; la cohésion sociale et la solidarité entre les territoires et les générations, l’épanouissement de tous les êtres humains ; une dynamique de développement suivant des modes de production et de consommation responsables.

Suivant le contexte et les priorités de la commune, ces enjeux sont traduits en projets concrets qui font l'objet d'évaluation suivant une grille de lecture établie en commun.

Les principes mis en jeu sont notamment : participation ; pilotage ; transversalité (selon les 3 axes du DD mais aussi territorialement : pour Venelles, au sein de la CPA) ; évaluation.

La roue du progrès de Deming comprend :
 
1) un diagnostic partagé ;
2) l’élaboration de la stratégie ;
3) la déclinaison en programme d’actions ;
4) l’évaluation ;
5) la correction, et la révision du diagnostic, et reprise au point 1).

Quand on parle d’évaluation, il faut se baser sur des indicateurs. Bien souvent, par habitude et par facilité, on choisit des indicateurs d’action ; mais il ne suffit pas d’agir pour atteindre l’objectif, il faut donc de préférence définir des indicateurs d’objectif (de pureté de l’eau, plutôt que de km de tuyauteries posées, pour donner un exemple).

Cette évolution du quantitatif vers le qualitatif est une véritable révolution culturelle, un mode de raisonnement à acquérir tant par les élus que par la population. D’administrés, comme on disait naguère, les citoyens devront se comporter en contribuables : en quoi leur « contribution » (impôts et taxes) améliore t-elle la qualité de vie de tous et de chacun ? Pour les élus, il s’agira moins de raisonner en réalisations spectaculaires et qui marquent leur passage, que d’améliorer la qualité de vie des Venellois, ce qui peut se traduire par des mesures plus économiques, plus discrètes, mais plus efficaces, car elles répondront au véritable objectif négocié avec la population.

Rappelons que le forum de lancement avec la population est prévue le 30 novembre à 18h30.

D’ici là, le CIQ de Venelles vous invite à remplir et renvoyer le questionnaire qui se trouve dans le dernier Venelles Mag’ ou sur internet : (http://www.venelles.fr/2010/09/questionnaire-developpement-durable/ ) et à vous poser la question : qu’est-ce qui pour moi et ma famille pourrait améliorer mon bien-être à Venelles ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.