Transports de Cadarache, un plan d’entreprise qui concerne Venelles

Beaucoup de Venellois(es) travaillent sur le centre de Cadarache, et les transports augmenteront avec la réalisation d’ITER. Le magazine Atout Cadarache N°32 de février 2013 présente les résultats de l’enquête effectuée fin 2012 auprès des salariés du site, dont 2128 (plus de la moitié) ont répondu au questionnaire.

Beaucoup de Venellois(es) travaillent sur le centre de Cadarache, et les transports augmenteront avec la réalisation d’ITER. Le magazine Atout Cadarache N°32 de février 2013 présente les résultats de l’enquête effectuée fin 2012 auprès des salariés du site, dont 2128 (plus de la moitié) ont répondu au questionnaire.

Actuellement, plus de la moitié utilisent leur voiture, seuls ; un tiers, les cars du plan de transport du site (rappelons qu’ils sont gratuits pour les usagers) ; 11% pratiquent le covoiturage. La distance moyenne pour un aller simple est de 37 km (distance Cadarache – Aix), 90% faisant plus de 20 km (distance Cadarache-Manosque). Les temps de parcours sont du même ordre (1 min pour 1 km).

Les automobilistes estiment leur budget mensuel à 225 €, alors que les transports par car coûtent en moyenne aux employeurs 103 € par mois et par personne.
A noter que près de 80 % connaissent l’existence du site de covoiturage interne, qu’un tiers ont visité le site et se sont inscrits, et qu’un quart des inscrits ont trouvé des propositions qui leur convenaient.
Par contre, à la question « si votre employeur n’indemnise plus vos déplacements domiciletravail, décidez-vous de ne plus utiliser votre voiture ? » 27 % seulement des automobilistes répondent Oui, ce qui montre que la voiture reste un instrument indispensable pour le travail.
En effet, parmi les améliorations qui encourageraient à utiliser davantage les cars, arrivent en tête les horaires :
– un départ supplémentaire le soir (47,5 %) ; le départ des cars à 16h30 est en effet trop précoce pour beaucoup d’expérimentateurs ;
– un horaire de passage supplémentaire le matin (31,5 % ; on pense aux parents qui doivent laisser leurs enfants à l’école ; rappelons que les cars doivent être sur le centre à 8h00) ;
– les améliorations qui arrivent ensuite (autour de 20,5 %) sont : un arrêt plus proche du domicile, un trajet plus rapide, la possibilité de laisser le véhicule (voiture, vélo) à un parking relais.
Enfin, le télétravail est une vraie réponse aux déplacements : la moitié se déclarent intéressés, un quart hésitants, et seulement un quart le refusent.

En conclusion, si on veut réduire l’utilisation des voitures à Venelles, retenons les priorités suivantes :
1) l’importance des plages horaires pour les transport en commun (si on veut actuellement aller au cinéma le soir à Aix, il faut une voiture pour revenir) ;
2) l’intérêt de liaisons informatiques à haut débit (elles évitent de se déplacer, ou permettent de travailler près de chez soi dans un centre de télétravail) ;
3) l’intérêt des parcs-relais et du covoiturage.

(voir les résultats de l’enquête)

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.