Le projet de métropole définitivement adopté

Malgré l’opposition des élus locaux, l’assemblée nationale a adopté définitivement le projet de métropole marseillaise.
La métropole, regroupant les six communautés existantes sera créée en janvier 2016. Ses compétences seront : les transports, l’habitat, l’aménagement du territoire, le développement économique, et l’environnement. Des conseils de territoires, calqués sur les intercommunalités actuelles (pour ne pas trop froisser les élus), géreront les questions de proximité.
Les conseillers métropolitains seront également élus au suffrage universel direct à partir de 2020.

cliquez sur l’image pour l’agrandir

Rejoindre la conversation

2 commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. L’Assemblée a voté, jeudi 18 juillet, le principe que les conseillers des métropoles seront élus au suffrage universel direct à partir de 2020, droite et Front de gauche s’unissant pour dénoncer « un coup de force ». Les députés ont voté par 61 voix contre 45, dans le cadre du projet de loi de décentralisation, un amendement de dernière minute du gouvernement s’engageant à ce que « les conseillers communautaires des métropoles » soient élus au suffrage universel direct à partir de 2020. La ministre de la réforme de l’Etat, Marylise Lebranchu, a précisé qu’une loi ultérieure préciserait les modalités de cette élection.

  2. Bonjour à vous tous,

    La première phrase de ce billet (Malgré l’opposition des élus locaux, l’assemblée nationale a adopté définitivement le projet de métropole marseillaise.) est incorrecte.

    En effet, plusieurs élus socialistes de la future métropole ont voté “pour”, et de plus, François Michel Lambert, député EELV des Bouches du Rhône, dont une partie du territoire de la CPA, est à l’initiative de l’introduction du suffrage direct pour l’élection de conseillers métropolitains.

    Qu’est ce que cela changera?
    En plus des élus traditionnels des partis dominants dans les communes de la future métropole(UMP PC et PS), des conseillers métropolitains seront issus d’autres courants de pensée, dont celui de l’écologie politique, qui recueille dans les sondages entre 15 et 20% d’intention de votes, et de l’ordre de 75% de préjugés favorables.

    Le député européen EELV Karim Zéribi, qui habite dans les quartiers nord de Marseille, donc également un élu local, plaide pour faire d’Aix-Marseille-Provence une expérimentation d’une métropole verte, avec des budgets européens et nationaux qui permettraient de monter le niveau des ambitions, afin notamment de régler enfin les problèmes de qualité de vie dans certains quartiers défavorisés.

    Alors, on peut toujours se cramponner à l’existant en se disant que le futur sera moins bien, et faire un combat d’arrière garde comme le fait la municipalité actuelle en tentant de cantonner le futur à l’entre soi.

    On peut à l’inverse profiter de cette métropole pour lancer une dynamique à construire un cadre de vie qui changera nos à priori sur les méchants marseillais et les bons aixois ou venellois, et de faire de notre vrai territoire de vie, celui sur lequel nous habitons, mais aussi celui où se trouvent nos emplois, celui où nous pratiquons les sorties culturelles, celui où se trouvent les hôpitaux spécialisés,…., un espace de sobriété heureuse partagé avec tous ceux qui sont différents de nous, et qui nous enrichissent de leurs diversités culturelles.

    Denis Guenneau
    Coopérateur EELV en PACA