Première réunion publique de Jean-Pierre BORNE et « Réunir Venelles »

Samedi soir à la salle de la grande terre, J.P. Borne et son équipe réunissaient les venellois.
Plus d’une centaine de personnes avaient répondu à son invitation.
La salle de la Grande Terre était pleine dès 18h , et les retardaires ont dû rester debout, samedi 14 septembre, pour entendre J-P Borne (JPB) qui avait convié les Venellois à une « rencontre » en vue de présenter l’équipe de Réunir Venelles et le calendrier d’établissement de son programme électoral.

Après avoir remercié ses invités aixois : Jacques AGOPIAN et Chantal DAVENNE, Conseillers municipaux d’Aix, Gaëlle LENFANT, Vice-Présidente au Conseil régional, Christian DESPLATS, Co-président du groupe EELV au Conseil régional, et Jacky LECUIVRE, candidat à la primaire socialiste, qui ont répondu à son invitation, J-P Borne a présenté son projet, les motivations de sa candidature, les principes et la méthode de travail, ainsi que les acteurs de l’association Réunir Venelles.
L’équipe : elle regroupe des personnes d’origine politique diverse ; elle ne se veut pas pour autant apolitique, mais n’entend pas non plus tomber dans la démagogie. Il ne s’agit pas en effet de débattre des lois nationales, mais de gérer la commune de Venelles. Au conseil municipal, chacun sera libre d’exprimer son opinion, pourvu qu’il n’énonce pas des dogmes.
L’esprit : JPB veut donner une âme au village, l’humain sera au cœur du projet, pour favoriser le bien-être et le bien-vivre ensemble. JPB considère que l’identité de Venelles découle de la tradition ; il veut transmettre les valeurs pour mieux gérer le progrès. (Son père était mineur à Gardanne, et il a vécu dans son enfance les luttes syndicales que son père a menées.) Cette identité qui rassemble sera vécue notamment à travers les événements qui fédèrent, comme le sport et la culture (JPB est Chef d’orchestre, et Directeur du service culturel de la commune de Fuveau).
La méthode : Vis-à-vis de la population, JPB appliquera la démarche de démocratie participative : écoute (pour faire remonter les besoins) ; concertation (pour élaborer un projet consensuel) ; décision (au niveau du Conseil municipal). Les acteurs en seront : les entrepreneurs, les commerçants, les associations, les habitants des quartiers. La méthode est en cours d’application dans les groupes de travail mis en place par Evelyne COURSOL pour élaborer le programme qui sera présenté avant la fin de l’année 2013, après examen des propositions au vu de leur chiffrage financier.
Les principes : Le premier principe est de ne pas casser ce qui marche (par exemple, la Régie des eaux). D’autres projets déjà lancés pourront être remis à plat, comme l’éco-quartier des Michelons, ou revus, comme la piscine, dont on sait plus aujourd’hui qui paiera (CPA ou métropole ?). Un autre grand principe est de faire confiance aux services municipaux. (Le devoir de réserve des fonctionnaires territoriaux ne doit pas entrer en conflit avec leur liberté citoyenne.)
Le programme : JPB veut développer un urbanisme à visage humain, favoriser un développement économique structuré, mettre en place un plan de déplacement global.
Sur la sécurité, point sur lequel il sait qu’il est attendu, il insiste sur la sécurité des enfants et des « aînés » : chacun doit pouvoir se déplacer à pied sans danger. A une démarche de « vigilance », il préfère une démarche altruiste basée sur le civisme et le dévouement. A ce sujet, il félicite la police municipale, qui travaille dans un esprit de pédagogie et de prévention.
Pour les autres domaines, il a conscience de leur caractère transverse et veut établir des « passerelles » : il ne peut pas y avoir de développement économique sans maîtrise du foncier, amélioration des transports, développement de l’habitat, prise en charge des enfants dans les crèches et les écoles, etc. Il veut remettre de la logique dans les décisions : on ne peut pas décider d’une salle de spectacle municipale sans avoir au préalable établi une politique culturelle ! Vis-à-vis de la métropole, il l’envisage comme une fédération, qui garantit le respect d’une petite commune comme Venelles.
En conclusion, JPB précise que, s’il est élu, il pourra se mettre en disponibilité de ses fonctions actuelles, et il termine son discours avec la déclaration « J’aime les gens, j’aime changer les choses quand ça ne me convient pas », avant de convier les participants à un apéritif pour poursuivre les discussions.

4 comments to Première réunion publique de Jean-Pierre BORNE et « Réunir Venelles »

  • candidatsocialiste

    et oui un inconnu pour les Venellois,directeur culturel a Fuveau,chef d’orchestre,parachuté par ses amis Aixois qui s’affrontent pour la candidature socialiste à AIX!!bref un « copinage »clienteliste comme sait le faire le PS AIXOIS(et la fede13)!!!dommage ?une candidature feminine PS de Venelles aurait ete preferable……en tt les cas ce genre de discours « donner une ame au village »,democratie participative(segoleniste!!),un discours stereotypé par ses amis Aixois sans ame,aucune personnalité,est « creux »!! et pourtant je suis allé l’ ecouter!!ce n’est pas le BON CHEF D’ORCHESTRE POUR VENELLES…au fait quel est votre position sur la METROPOLE?

    • Jacques REVY

      Notre position sur la métropole.
      La mise en place d’une métropole représente un enjeu important pour notre commune et pour notre région. C’est un sujet complexe et difficile, on peut cependant rappeler les points suivants :
      On assiste depuis plusieurs années, à une modification des habitudes de nos concitoyens, aujourd’hui, les gens habitent dans une commune, travaillent dans une autre, font leurs courses dans une troisième, vont se distraire dans une quatrième etc, ce qui a des conséquences sur l’organisation administrative des territoires.
      Depuis une quinzaine d’années, les communes sont regroupées autour de villes principales (nous sommes dans la communauté du pays d’Aix), avec une mise en commun de certaines ressources (taxe professionnelle) et un transfert de compétences (à Venelles, par exemple, les transports, les déchets ménagers, piscine sont du ressort de la CPA). Ces regroupements ont l’air de fonctionner de manière satisfaisante actuellement.
      Cependant on constate encore à des déséquilibres sur notre territoire, par exemple, alors que 60 % des clients de Plan de Campagne viennent de Marseille, les taxes professionnelles sont au profit exclusif de la communauté du pays d’Aix. Idem pour Vitrolles avec Eurocoptère etc.
      Par ailleurs, des études ont montré (banque mondiale, chambres de commerce), que les agglomérations importantes (supérieures à 1 millions d’habitants), qui disposent de réseaux performants (transport, internet) et d’une gouvernance unique créent plus de richesse que les autres. On estime qu’au cours des 10 dernières années, Marseille a perdu 100 000 emplois par rapport à la métropole lyonnaise qui est beaucoup plus intégrée (en raison de pb de logement et de transport).
      Les avantages de la métropole :
      Une plus grande efficacité dans le domaine des transports et de l’aménagement du territoire, qui devrait permettre à terme de créer plus de richesses.
      Plus de solidarité entre les communes (Marseille est une ville pauvre, la CPA est riche).
      Les risques :
      Comment construire une gouvernance efficace où chacun trouve sa place ?
      Historiquement Aix et Marseille se sont toujours opposées, la coopération est difficile.
      Que restera-t-il aux communes si on transfère encore de nouvelles compétences à la métropole ?
      Pour en savoir plus, nous avions en mai organisé un débat sur la métropole.

      • candidat socialiste

        bonjour,
        Merci pour cette réponse sur LA METROPOLE. Je m’etais documenté et en ce qui me concerne au delà de ttes querelles politiques politiciennes, la METROPOLE est pour moi la meilleure solution pour répondre aux préoccupations des citoyens marseillais venellois aixois et autres………. tout en laissant aux communes la gestion de certaines missions municipales (écoles, commerce…) et 36 000 COMMUNES en FRANCE n’y a t il pas un trop plein ? Je suis pour la suppression d’un certain nbre de communes et surtout des conseils généraux (SUPPRESSION DES DEPARTEMENTS : PERTUIS du 84 est membre de la CPA!!!).
        Mais j’aurais souhaité avoir des réponses de la part de la tête de liste « opposition » MrJPB……pourquoi ce Mr est parachuté à Venelles ? D’autre part je ne connais pas les motifs de désistement de Mmes COURSOL ou PEYROU……. l’idée d’une femme tête de liste était plus « séduisante » qu’un parachutage décidé par les ténors socialistes Aixois et la fede13 !!(ma deduction)!!
        surtout qu’une opportunité était a saisir avec ce qui se passe ds la majorité actuelle……..entre nous c une « drôle » de façon d’aimer les gens!!(opportunisme).

  • Jean Pierre

    Mais c’est qui ce Jean Pierre Borne ?

    Cela fait 40 ans que j’habite à venelles et je n’ai jamais croisé ce Monsieur.

    N’y avait il donc personne pour se présenter à Venelles que l’on soit obligé de faire venir un inconnu ?

    Bonne chance à JPB l’inconnu.

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.