Les ralentisseurs : prévention ou pénalisation ?

Chacun s’en plaint : les ralentisseurs, qu’ils soient situés avenue des Faurys, avenue du Claou, ou chemin du Collet Redon, sont très marqués, au point d’y risquer son carter d’huile faute de les franchir au pas !
Et même en marquant le pas, ceux du centre ville doivent être rabotés pour permettre aux bus de passer sans toucher ! A-t-on vraiment besoin d’en arriver à casser les boîtes de vitesse ou les amortisseurs pour faire respecter la vitesse de 30 km/h ?

La position du CIQ est qu’il faut respecter les conducteurs, et les considérer comme responsables. Prévenir par des rubans provoquant des vibrations, doublant le panneau de limitation de vitesse, pour laisser le temps de ralentir avant le passage surélevé pour les poussettes et les personnes à mobilité réduite ; mais ne pas sanctionner a priori la moindre inattention !
On voit sur les photos prises sur le chemin du Collet Redon qui mène au parc des sports que le panneau « 30  » est nettement avant le ralentisseur, signalé par un panneau « dos d’âne » juste à sa hauteur. Rien ne laisse supposer que le dos d’âne doive être franchi au pas !

Photo prise à la montée
Photo prise à la descente

7 comments to Les ralentisseurs : prévention ou pénalisation ?

  • Maurice

    Pour ce ralentisseur surprenant (c’est le moins qu’on puisse dire) qui vous « met de l’ordre dans la voiture » même à 30km/h, il semble que le seul bénéficiaire soit la propriété limitrophe ?

  • P. Michaille"

    Miracle de Noël ! Les deux ralentisseurs mis en place sur l’avenue du Jas de Violaine sont bien dimensionnés : doux quand on passe à 30 km/h, ils secouent bien le véhicule dès 40 km/h ! Pourvu que ce dessin soit généralisé, et n’ayons pas peur de laisser les fous casser leur boîte de vitesse – plutôt que leur vitesse !
    Merci aux services municipaux et bonne année 2014 – à vitesse maîtrisée !

  • Citoyen venellois

    Comme beaucoup de Venelllois, j’ai été surpris et j’ai même râlé quand j’ai pris les ralentisseurs en voiture, notamment ceux du Claou et de la rue de l’Agnel, et dont les hauteurs ont d’ailleurs été rabotées !

    D’un autre côté, circulant souvent sur l’avenue du Claou, je suis aussi très surpris d’être quasi systématiquement doublé par des voitures quand je roule à la vitesse maxi de 30 km/h !

    Le problème n’est donc pas simple…

  • CAILLOL ALAIN

    Sur le même sujet, il est à noter que rue de la Reille, il y a une succession de « coussins berlinois », sans doute utiles pour freiner les véhicules dans la descente mais dont qui sont franchement dangereux pour les cyclistes, en particulier ceux où l’espace n’est pas suffisant pour les éviter. Il doit y avoir une normalisation sur ce point et je n’en connais pas d’aussi rapprochés (sur la largeur de la route) dans la région.

    • AVEC

      Effectivement, il existe des normes pour l’implantation des coussins berlinois. Voir le document.
      Une distance minimale de 0.70 m doit être respectée entre le bord de la chaussée et le coussin berlinois afin de permettre le passage des deux roues.
      Cette disposition ne semble pas respectée rue de la Reille.

  • Certains ralentisseurs sont exagérément cassants, celui de la montée au parc des sports plus particulièrement, mériterait un coup de rabot. Mais faut-il les condamner ? Malheureusement on peut constater chaque jour que les automobilistes ne sont pas tous « responsables » et qu’à défaut les ralentisseurs participent à la sécurité de nos rues.

  • BERTHON Johan

    Surtout qu’il n’y a pas de danger immédiat aux abords de ce ralentisseur qui est à ce niveau là presque équivalent à un stop. Encore s’ils l’avaient fait un peu plus haut au niveau des ralentisseurs « plats » qui protègent le passage piéton mais là …

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>