Le comité consultatif sur la vidéo surveillance

Jeudi soir s’est tenue une première réunion du comité consultatif des administrés sur la vidéo surveillance.
Réunion animée par D. Klein (élu en charge de la sécurité à Venelles).
Cette réunion a permis de faire le point sur les installations actuelles de vidéo surveillance de la commune, et de présenter les évolutions envisagées.

L’implantation des caméras a été faite en collaboration avec la police municipale et la gendarmerie, en fonction de la localisation des plaintes déposées auprès de ces services.
Une première phase a été mise en place avec pour objectif de maîtriser les entrées de ville, une seconde phase a ensuite été mise en place et la commune est équipée actuellement sur 26 sites avec 55 cameras.
Ces caméras sont reliées à un centre de surveillance.
Le coût des installations actuelles s’élève à :
Première phase : Coût total : 277 138 € aide de l’Etat: 111 018 € la charge de la commune : 166 120 €
Seconde phase : Coût total : 163 890 € aide de l’Etat: 70 186 € la charge de la commune : 93 704 €

Deux nouvelles phases de développement sont envisagées (24 nouvelles implantations).
Venelles ne bénéficiant plus de la subvention de l’Etat FIPD (participation de 46% de l’Etat), un redéploiement des phases 3 et 4 doit être proposé en fonction des risques potentiels de manière à obtenir à un montant de l’ordre de 120 000 € par phase.

L’efficacité du dispositif est mesurée à partir des demandes de visionnage des films par la gendarmerie (réquisitions) et les résultats obtenus (identification de véhicules suspects)
2012 : 28 réquisitions 6 identifications de véhicules suspects.
2013 : 37 réquisitions 14 identifications de véhicules suspects.
2014 : 20 réquisitions 8 identifications de véhicules suspects.
Le niveau de délinquance à Venelles est faible. Pour le président de l’association des vitrines de Venelles, les nouveaux commerçants qui s’implantent dans la commune apprécient cette tranquillité.

La vidéo surveillance ne permet pas de résoudre tous les cas de délinquance, elle est une aide pour les forces de l’ordre dans l’élucidation des affaires.

La vidéo protection est un sujet sensible dans notre commune (voir la dernière campagne électorale). Sans avoir d’à priori sur cette question, nous pensons qu’il serait souhaitable de mettre en place une évaluation partagée, afin de mesurer l’efficacité du système. Une telle évaluation est difficile, elle implique de prendre en compte différents aspects (coût d’investissement, coût de maintenance, temps passé pour visionner les films, nombres d’affaire élucidées, évolution des délits, évolution de la délinquance, sentiment de sécurité des habitants, respect des règles d’éthique…).
Le ministère de l’intérieur a publié, il y a quelques années un guide d’évaluation des systèmes de vidéo protection à destination des collectivités locales.
Nous pensons que la mise en place d’une telle évaluation est nécessaire. D. Klein a donné son accord de principe pour une telle démarche, et des indicateurs seront proposés lors de la prochaine réunion du comité (fin septembre).

Questions diverses
Il a été décidé, de mettre en place un système de vidéo verbalisation après la voie ferrée (en direction d’Aix), car il a été constaté de nombreux cas de tourne à gauche, avec un risque de former un bouchon jusqu’à la voie ferrée.

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.