Réunion jardins partagés du 18 novembre

L’association des résidents du lotissement Chante Grillon, n’accepte pas que le projet de jardins partagés se réalise sur le terrain situé dans leur lotissement, et propose des solutions alternatives (crèches, petit immeuble d’habitation).
G. Saez, rappelle que le terrain en question est propriété de la commune, que celle-ci fera des aménagements conformes aux règles de l’urbanisme et que l’association ne peut rien imposer à la commune. Il constate la rupture avec les résidents du lotissement, alors qu’un effort de concertation avait été fait depuis plusieurs mois.

En conséquence : le lotissement n’est plus associé au projet, il aura pas de représentants au comité de pilotage, et aucune parcelle ne sera réservée aux résidents du lotissement. Les documents contractuels (convention, règlement) seront modifiés en conséquence.

Inscription des futurs jardiniers.
L’inscription se fera en deux temps :
Les candidats rempliront tout d’abord un formulaire de pré inscription. Compte tenu des places disponibles et des critères mis en place (résidence à Venelles, niveau de ressource, type d’habitat, handicap éventuel), un premier tri sera effectué par le comité de pilotage.
Les candidats acceptés devront alors envoyer des documents justificatifs et régler la redevance annuelle (60 € de charges et 10 € d’adhésion à l’association) avant d’être inscrit définitivement.

Le formulaire de pré inscription sera mis en ligne sur le site de la mairie et celui des associations, un avis sera publié dans Venelles Mag, des formulaires papier seront disponibles à la mairie, au bureau du BIEN et au CCAS à partir de décembre.

Les travaux de terrassement sur le terrain débuteront prochainement, le site doit être opérationnel en avril.

Visite sur le terrain des jardins (service technique de la mairie, CPIE, association) le 9 décembre à 14 h 30.
Prochaine réunion du GT le 27 janvier à 14 h 30.

Assistaient à la réunion : G. Saez, M. Granier, A. Fabiani, C. Vapereau (CPIE), Mme Quaranta, I. Quaranta, E. Reynier, M. Julien, J. Révy.

5 comments to Réunion jardins partagés du 18 novembre

  • JULIEN

    Je tiens à réagir sur le commentaire fait ci-dessus le 20 novembre 2014 par l’association AVEC.

    Les habitants du lotissement Chante-Grillon au travers de son ASL n’ont jamais demandé à se voir attribuer par bail emphytéotique la totalité d’un terrain que vous évaluez à 300 000 €, mais seulement les trois lots qu’il était convenu d’attribuer aux habitants de Chante-Grillon ; à charge pour l’ASL d’attribuer ces trois lots à ses habitants, dans le respect intégral du règlement intérieur.
    Nous n’avons jamais évoqué non plus une durée du bail de 99 ans, mais seulement 30 à 40 ans.

    Quant aux propositions de logements sociaux que nous avons faites à la mairie par écrit le 30 juin 2012, il s’agissait de 3 logements T2 ou 2 logements T2 et 1 T3. Et nous n’avons qu’une parole.

    Quant à votre appréciation sur la qualité de la concertation mise en place par la mairie, je vous en laisse l’entière responsabilité. Je pense pour ma part qu’elle est exactement du même tonneau que celles mises en places par les autorités sur des projets tels que le barrage de Sivens ou l’aéroport de Notre Dame des Landes ou sur une centaines d’autres projets tout aussi contestés par les écologistes un peu partout en France. On connait le résultat.

  • […] pouvez consulter les comptes rendus des réunions préparatoires : – Réunion du 18 novembre 2014 – Réunion publique du 18 septembre 2014 – Réunion du 4 septembre 2014 – […]

  • desprez

    Je laisserai les représentants de « Chante grillon » s’exprimer sur la forme, sur le fond je maintiens ma position sur l’inopportunité d’utiliser un tel terrain pour ce type de projet.

  • AVEC

    Depuis plusieurs mois j’ai assisté aux réunions sur les jardins partagés. Les habitants du lotissement Chante grillon (14 lots), où se trouve un terrain municipal inoccupé depuis plusieurs années, ne veulent pas que la municipalité réalise sur ce terrain des activités qui perturberaient leur tranquillité.
    Au cours de ces rencontres, je pense que les représentants de la municipalité, ont véritablement cherché à mettre en place une véritable concertation avec les représentants du lotissement (voir les comptes rendu des réunions précédentes).
    Ceux-ci ont émis des exigences qui me paraissent inacceptables, ils souhaitaient que la municipalité leur confie le terrain à travers un bail emphytéotique. En tant que simple citoyen, je pense qu’une municipalité ne doit pas donner à un lotissement pour une durée de 99 ans un terrain d’une valeur de plus de 300 000 €.
    Quant aux logements sociaux, les habitants du lotissement en accepteraient deux ou trois au maximum sur la parcelle communale.
    Je pense pour ma part que la concertation doit avoir des limites, et que pour qu’elle puisse fonctionner, il faut qu’il y ait une réelle volonté des deux parties de trouver un compromis, ce qui ne me semble plus être le cas sur ce projet.

  • desprez

    Je réitère notre position quant à ce projet : Dans une commune en déficit de logements et pour lequel nous allons payer une « amende » de près de 300k€ et ,qui plus est, ne manque pas de terrains agricoles, il nous semble aberrant de proposer ce type de projet sur un terrain municipal constructible et en plein centre ville.

    Je ne suis pas sur que ce projet ait été mené avec toute la concertation nécessaire!

    D DESPREZ

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>