Attention démocratie

La polémique provoquée par les déclarations du maire, met en lumière à mon avis la fragilité de nos démocraties.
Il y aura sans doute beaucoup de monde au rassemblement citoyen du 22 juin, maintenant que le sort du maire est scellé, que sa majorité a enfin condamné sans appel ses propos et lui demande de se retirer de la vie politique.
Nous avions jusqu’à présent, surtout entendu les politiques et leurs amis qui demandaient de nouvelles élections (une nouvelle chance pour eux pour contrôler la municipalité), mais peu de réactions de la part d’associations ou de simples citoyens (en dehors des commentaires sur les blogs).

Pour certains, c’était avant tout un problème politique qu’il fallait laisser aux politiques et ne pas s’en mêler, pour d’autres, il était important d’oublier rapidement cet épisode et se consacrer aux affaires de la commune, pour d’autres enfin, nous associations citoyennes, devrions nous consacrer à l’écologie, qui n’est ni de droite ni de gauche, et ne pas se mêler de cette affaire.
C’est oublier que notre commune s’est lancée de puis plusieurs années dans le développement durable, et a même dans ce domaine obtenus plusieurs prix. Le développement durable, si je l’ai bien compris, se compose de trois volet, un volet environnemental (préserver la nature et les ressources naturelle), un volet économique et un volet social. Le volet social a pour objectif de mieux vivre ensemble en développant des solidarités et de la tolérance. A partir du moment, où notre maire stigmatise une partie de la population en raison de ses convictions religieuses, nous ne sommes plus dans le développement durable et nous l’avions sans doute oublié.
Il y a quelques temps, je visitais le mémorial des Milles à Aix en Provence. A l’aide l’images d’archives et de documents historiques, ce mémorial montre qu’en Allemagne, avant la seconde guerre mondiale et face à la montée du nazisme, peu de gens se sont élevés pour protester. Pour beaucoup c’était un problème politique, et ils n’étaient pas concernés par la politique, pour d’autres, ce qui se passait n’était pas finalement très grave, les choses allaient s’arranger, et il y avait d’autres problèmes plus urgents, d’autres enfin ne se sentaient pas concernés. Très peu finalement ont eu le courage de s’élever pour dénoncer l’inacceptable.
A 80 ans de distance, l’histoire semble se répéter.

Je ne donne pas de leçons aux autres, je me considère également comme coupable de n’avoir pas su dénoncer avec suffisamment de force les propos du maire.
Je voulais seulement alerter nos concitoyens sur la fragilité de nos démocraties qui peuvent sans que l’on s’en rende vraiment compte et dans l’indifférence générale, basculer rapidement dans l’arbitraire et la tyrannie

1 comment to Attention démocratie

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>