La plus grande métropole de France

Depuis le 1ier janvier de cette année, la CPA n’existe plus, elle est remplacée par la Métropole Aix-Marseille-Provence (dont l’accouchement a été difficile).
Ce nouvel ensemble compte 93 communes et 1.8 millions d’habitants (soit 93 % de la population des Bouches-du-Rhône). Ses compétences, à terme, seront plus étendues que celles de l’ancienne CPA.
La métropole sera dirigée par le conseil de la métropole qui comptera 240 élus voir la composition du conseil de la métropole qui est l’organe exécutif de la métropole. (Aujourd’hui, 424 conseillers communautaires siègent dans les six EPCI). Il élit en son sein un président (Jean Claude Gaudin depuis novembre 2015). Le président prépare et exécute les délibérations du conseil de la métropole, il en est l’ordonnateur des dépenses et le chef de services. Il la représente en justice. Notre commune qui comptait un représentant au conseil de la CPA, aura un représentant au conseil de la métropole.

La métropole comportera également trois organes consultatifs :
– une conférence métropolitaine des maires (composé de 92 maires) et d’un conseil de développement qui réunira des représentants des milieux économiques, sociaux, culturels et associatifs de la métropole d’Aix-Marseille-Provence.
– Les six ECPI seront transformés en conseil de territoire qui sont sont des organes déconcentrés du conseil de la métropole. La loi leur confère un double rôle dans l’organisation de la métropole : ils exercent d’importantes compétences opérationnelles de proximité par délégation du Conseil de la métropole (avec les moyens afférents), ils agissent aussi comme des instances consultatives : ils sont saisis pour avis sur les rapports de présentation et les projets de délibération du Conseil de la métropole concernant tout ou partie de leur territoire et portant sur le développement économique, social et culturel, l’aménagement de l’espace métropolitain et la politique locale de l’habitat.
– Le Conseil de développement : Il réunit les représentants des milieux économiques, sociaux, culturels et associatifs du territoire. Il est consulté sur les principales orientations de la métropole (prospective, planification, évaluation des politiques locales, développement durable).

Pour en savoir plus.

La mise en place de ce nouvel ensemble risque d’être un peu difficile au début, surtout en raison de l’opposition obstinée de certains élus. Nous pensons pour notre part que ce nouveau découpage est plus en phase avec l’évolution de notre région, et qu’il correspond d’ailleurs aux mutations que l’on observe dans la plupart des pays industrialisés.

2 comments to La plus grande métropole de France

  • « …accouchement… » dans la douleur et sous complications !
    Il faut être bien naïf pour croire que ça amènera un plus à « l’évolution » du village, de la Provence, de la France.
    Ce ne sont que des manœuvres politico-économiques.
    Franchement, argumentez-moi ce qu’il y a de « beau, bon, bien » en l’évolution de notre région.
    – Le nombre de retraité riches qui s’y installent, refusant tous autres voisins « différents » ?
    – Le bétonnage densifiant (à moindre coût, au moins-disant) ?
    – le montage encore une fois pyramidal du mille-feuille administratif ?

  • DD

    qui comptera 240 élus…

    Peut-être ? peut-être pas ? L’amendement Gaudin pourrait être retoqué et le nombre d’élus ramené à 201 ce qui entraînerait une redésignation des représentants des communes et une nouvelle élection du président de la métropole.

    La Marseillaise 23 janvier 2016

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>