PADD : Programme Assimilable à un Détournement Déguisé

Sous prétexte de protéger la zone d’activités d’une spéculation immobilière qui rendraient les prix des terrains inaccessibles aux entrepreneurs, le maire de Venelles modifie le PADD (CM du 11 juillet 2016) en rendant urbanisable des terrains classés viticoles et boisés situés au nord du cimetière de la Bosque (voir carte).

Une telle décision s’oppose aux principes du « développement durable » :
– pas de communication existante avec le reste de Venelles ;
– pas d’évacuation des eaux pluviales ni usées ;
– éloignement des équipements de Venelles : mairie, écoles, parc des sports, etc.
– destruction d’une zone naturelle, contraire au § 6 cité dans la délibération N°5 du CM du 11 juillet 2016 : « mise en place de protections des espaces forestiers naturels ou urbains ».

De fait, pendant l’élaboration du PLU, la chambre d’agriculture s’est fortement opposée à la poursuite de l’urbanisation au nord du cimetière de la Bosque pour les raisons suivantes :
– la zone est une zone viticole classée AOP ;
– elle contribue à la continuité écologique entre Trévaresse et Concors ;
– elle est inondable (les caveaux flottaient dans le cimetière en 1993) ;
– son artificialisation augmenterait le risque d’inondation pour les lotissements situés en aval (les Couestes, Clos de la Bosque, Val Tourame,etc.) ;
– les terrains agricoles de Puyricard, qui pourraient permettre de desservir par la route de Saint Canadet ces terrains viticoles actuellement isolés, restent protégés de l’urbanisation.

C’est pourquoi le commissaire enquêteur n’a donné un avis favorable au projet de Plan Local d’Urbanisme qu’avec « UNE RÉSERVE, à savoir de ne pas ouvrir à l’urbanisation le Quartier de La Bosque, comme le souhaitaient les propriétaires concernés. »

Rendre cette zone constructible sous prétexte de « rééquilibrage », c’est aller à l’encontre de cette préconisation forte du commissaire-enquêteur puisqu’au lieu d’équilibrer Venelles vers des centralités identifiées et de procéder à une densification des zones déjà construites, on ne fait que favoriser l’extension des surfaces urbanisables, et le mitage !

C’est aussi faire fi de toute concertation avec les communes voisines, puisque cette extension va à l’encontre de la politique exprimée dans le PLU de Puyricard dont les terrains agricoles sont mitoyens, et dont le lotissement « les Couestes » est impacté par le risque d’inondation.

C’est, en fin de compte, justifier la parole du commissaire – enquêteur « je ne suis pas là pour défendre les intérêts particuliers, mais pour défendre l’intérêt général », et ôter tout crédibilité à un discours de « développement durable ».

3 comments to PADD : Programme Assimilable à un Détournement Déguisé

  • Bernard Hocq

    Le problème est que la majorité, même étroite, des électeurs ont fait ce choix.
    S’ils n’ont pas compris le sens de leur vote, c’est encore pire…La majorité n’a pas trompé les électeurs sur ce plan.
    Réunir Venelles avec Didier Desprez, en toute transparence ne livrait pas ces zones au bétonnage…

    • Citoyen-Venelleois

      Il est hypocrite et réducteur d’écrire « S’ils n’ont pas compris le sens de leur vote, c’est encore pire… », à mon sens c’est même insidieux car le titre du sujet est « détournement déguisé ».

      Renvoyer la responsabilité aux électeurs (démarche simpliste récurrente de la part de perdants aux élections) est un argument politique très fallacieux.

  • […] PADD : Programme Assimilable à un Détournement Déguisé […]

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>