Livre blanc

LE LIVRE BLANC DU CIQ

 Voici le sommaire

  PREAMBULE

  • POURQUOI UN LIVRE BLANC ?
  • LA VOCATION DES COMITES DES QUARTIERS
  • PREALABLE GLOBAL

I – FAVORISER LA PRATIQUE DU TERRITOIRE

1.1. Amélioration de la traversée de Venelles (voie communale 96) avec aménagements piétonniers et pistes cyclables, continuité avec les portions existantes y compris le franchissement et la sécurisation du passage à niveau dans son emplacement actuel.

1.2. Halte gare et pôle d’échange multimodal.

1.3. Transports intra-communal – Liaisons entre les quartiers.

1.4. Transport inter-communal.

1.5. Parkings

1.6. La suppression du passage à niveau

 II – CROISSANCE DEMOGRAPHIQUE RAISONNABLE EN ECONOMISANT L’ESPACE

2.1. La croissance démographique de Venelles

2.2. La politique du logement

2.3. La mise en oeuvre de l’urbanisation sur les zones retenues avec le respect des règles de développement durable/

2.4. L’aire des gens du voyages

 III – RENFORCER L’ATTRACTIVITE ECONOMIQUE ET L’ATTRACTIVITE TOUT COURT

3.1. Requalifier la zone artisanale et réaliser la mixité habitat/zone d’activités

3.2. Enjoliver la commune et revoir/embellir les entrées de ville

3.3. Revoir le règlement communal de publicité et sa mise en conformité avec la future charte publicitaire

3.4. Prévoir un pôle culturel à Venelles le Haut , réaliser le complexe spectacles/loisirs et fixer les commerces en centre ville (centre d’animation)

3.5. Intégrer la problématique des personnes âgées et des handicapés

3.6. Programmer la réalisation de centres de vie dans les quartiers excentrés (par exemple Val de Tourame/les Faurys) et réaliser des lieux de rencontre pour nos jeunes.

 IV – FAVORISER LA PRATIQUE DE LA NATURE, PROTECTION DES ESPACES SENSIBLES

4.1. Préserver la zone agricole et préserver les zones vertes

4.2. Véritable politique préventive et curative pour lutter contre les risques d’incendies

4.3. Mise en valeur du patrimoine

4.4. Et si le couloir de la LGV passait entre Venelles et le Val de Durance

 V – LA COMMUNE ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE

5.1. Construire une démocratie écologique : institutions et gouvernance

5.2. Prolonger le Venelles de l’Environnement sur le domaine du climat et des économies d’énergie

5.3. Instaurer un environnement respectueux de la santé<

5.4. Antenne-relais

PREAMBULE Retour au sommaire

  • POURQUOI UN LIVRE BLANC ?

Nous avons pensé que la période préparatoire aux élections de notre commune était l’occasion d’exprimer notre vision des problèmes environnementaux, d’urbanisme et des transports puisqu’il s’agit là des principaux domaines de compétence du Comité d’Intérêt des Quartiers. Nous avons délibérément écarté les sujets sociaux, culturels, sportifs ou de sécurité pour nous concentrer, par souci d’efficacité, sur des thèmes plus techniques. Nous l’avons fait de façon concrète en nous basant sur les faits actuellement connus de manière à obtenir des engagements clairs de la part des candidats.

  • LA VOCATION DES COMITES DES QUARTIERS

Autrefois, les Comités de Quartier faisaient part de leurs revendications sur un mode défensif face aux problèmes quotidiens des habitants dans leurs quartiers respectifs (voirie, assainissement, manque d’équipements, problèmes de transports…). Aujourd’hui, compte tenu de la nécessité d’avoir une vision plus large des problèmes de la ville, nous devons avoir une approche globale. Et c’est tant mieux. Notre appartenance à une Communauté d’agglomérations par exemple, nous oblige à prendre en considération nos voisins. Cette approche réclame une meilleure connaissance du terrain et c’est là que nous pensons avoir un rôle à jouer. Nous nous efforçons qu’il soit constructif et démocratique. Nous étendons notre représentativité : le CIQ de Venelles a pour limites territoriales de compétence l’ensemble de la commune et de toute autre zone où la commune se trouverait impliquée.

A ce préalable, nous en ajouterons un autre, nous ne nous substituons pas aux associations de lotissement pas plus que nous ne sommes inféodés à aucun parti ou groupe de pression. Nous respectons la légitimité des urnes et il n’est pas question d’enlever la primauté institutionnelle aux élus. Nous souhaitons apporter un éclairage supplémentaire en tant qu’acteurs de terrain. Nous souhaitons participer au développement de notre ville en tant que citoyens responsables et respectueux du bien commun. Et nous rajouterons aujourd’huidans l’esprit d’un développement durable qui prenne en compte l’environnement, l’économique et le social.

  • PREALABLE GLOBAL

Le Plan d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) de notre commune auquel nous avons participé est une excellente base de réflexion pour amener notre vision. C’est donc tout simplement en reprenant ce plan que nous allons la développer.

Voici au lien suivant les réponse des 3 candidats au livre Blanc du CIQ. Ensuite vous trouverez ci-dessous les thèmes traités avec le point de vue du CIQ accompagné d’un indicateur de suivi. Ils nous a paru intéressant de rajouter une colonne contenant les réponses du candidat élu Maire au dernière élection municipale afin de suivre les promesses et engagements de notre Maire.

Retour au sommaire  Le Plan Local d’Urbanisme (PLU) s’appuie sur ce PADD .
Point de vue et requête du CIQ

Le PLU, élément majeur pour le développement de Venelles présente une grande urgence vis à vis de sa mise en oeuvre. Bien entendu toutes les remarques qui suivent devront y être intégrées.

Indicateur de suivi

Immédiatement mise en oeuvre du PLU (dans le cadre du délai nécessaire à la procédure) en prenant en compte la concertation.

Réponses de J-P SAEZ

 Pour votre 1ère question concernant le PLU : Je partage totalement votre sentiment sur l’urgence à adopter, après concertation, Plan Local d’Urbanisme intégrant les remarques que vous avez bien voulu nous communiquer. Je vous fais cependant observer que le Plan Local d ‘Urbanisme a été précédé d’une concertation exemplaire, dans le cadre du PADD, avec tous les acteurs concernés qui ont pu exprimer leur point de vue au cours de plus de 80 réunions.

Actions 2008
Actions 2009

I – FAVORISER LA PRATIQUE DU TERRITOIRERetour au sommaire

1.1.Retour au sommaire  Amélioration de la traversée de Venelles (voie communale 96) avec aménagements piétonniers et pistes cyclables, continuité avec les portions existantes y compris le franchissement et la sécurisation du passage à niveau dans son emplacement actuel
Point de vue et requête du CIQ

En 2004, une première présentation des aménagements avait fait l’objet d’une réunion publique mais le projet n’a pas abouti en raison du transfert de la voie de l’Etat au Département ; en 2007, la voie devient communale : la commune a donc la maîtrise du projet ; tout retard dans sa réhabilitation n’est plus justifiée. Un plan de circulation, qui tienne compte de la réserve foncière le long de l’autoroute entre le Chemin de la Carraire et le Chemin de la Petite Bastide, devra être étudié de manière à répartir dans l’avenir les flux de cette voie. La commune devra également étudier le moyen de supprimer le passage des convois exceptionnels dans la traversée de l’agglomération.
Le CIQ attend toujours le changement d’accès aux commerces du Point Rencontre pour empêcher que les véhicules se croisent sur la chaussée à la sortie des commerces. Il s’agit d’une décision simple qui améliorerait et sécuriserait la circulation en ce lieu.

Indicateur de suivi

Dès maintenant présentation du nouveau projet, concertation avec les associations et les Venellois, demande de financement au prochain conseil communautaire de la CPA, désignation d’un chef de projet sous l’autorité de la commune ; à mi-mandat, achèvement des travaux

Réponses de J-P SAEZ

Contre l’avis de beaucoup d’élus venellois, nous avons souhaité intégrer la RN 96 dans le patrimoine communal afin de ne pas nous laisser imposer des choix par un transfert, vers le Conseil Général des Bouches-du-Rhône, que certains souhaitaient au départ. Notre décision a été favorisée par le transfert de la zone d’activité à la Communauté d’Agglomération du Pays d ‘Aix.
Nous avons obtenu de l’Etat une indemnité 180 000 euros et la Communauté du Pays d’Aix, par délibération du 14 décembre 2007 a adopté une autorisation de programme sur trois ans de 6 millions d’euros.
Sur votre requête, et dans les domaines de compétences qui sont les nôtres, je suis favorable à ce que nous établissions un plan de circulation tenant compte des réserves foncières, des réalités topographique est d’infrastructures.
Le transfert à la commune de la voirie nous met également en position de négociation favorable pour étudier le moyen de supprimer le passage des convois exceptionnels dans la traversée de l’agglomération.
Je suis également tout à fait favorable à demander, avec les arguments nécessaires, aux propriétaires du point rencontre, de changer l’accès à ces commerces, notamment en supprimant la sortie sur le rond point qui cause un effet de ciseau à la circulation. Je désignerai, dans les semaines qui suivront les élections municipales un chef de projet chargé de proposer et suivre ces réalisations.

Actions 2008
  •  Le 16 juin 2008 le CIQ de Venelles a rencontré le Maire : Mr Arnaud Mercier a été désigné et Mr le maire attend que soient désignés des gens de la société civile et des associations pour constituer une commission de travail.
Actions 2009
  • Le 24 février 2009, Monsieur le Maire nous écrit (courrier 1 et courrier 2): « En matière de circulation piétonne et cycliste, ce sujet a figuré dans notre programme et s’inscrit dans nos projets. Vous ne pouvez ignorer, cependant, que la Commune doit exercer le rachat des emprises foncières pour aménager trottoirs et pistes cyclables auprès de multiples propriétaires. Les choses sont bien avancées sur ce point. Je vous confirme que la Communauté du Pays d’Aix a voté, en 2008, une autorisation de programme tri-annuel, portant globalement sur 6 millions d’euros. Vous comprendrez qu’on ne peut, d’une simple phrase « décréter » tel ou tel sujet qui, en tout état de cause, fait partie de nos objectifs, et pour lesquels je vous remercie d’y adhérer, puisque cela figurait dans notre programme des élections municipales de mars 2008. Pour ce qui concerne la remise en service de la ligne ferroviaire, le projet de la ligne du Val de Durance a été inscrit dans le contrat de projet 2007-2013, liant la région PACA et l’Etat. Une étude a démarré le 20 janvier 2009, à l’initiative de la Région et de Réseau Ferré de France, seules autorités compétentes en la matière. Nous devrions être contactés prochainement par les deux cabinets d’étude (INEXIA et SISTRA) mandatés par Réseau Ferré de France pour effectuer la collecte des données. »
  • Le 24 octobre 2009, Monsieur le Maire précise que le projet est entre les mains de Réseau Ferré de France.

 

1.2.Retour au sommaire Halte gare et pôle d’échange multimodal
Point de vue et requête du CIQ

Il n’y aura plus de raison de retarder l’ouverture de la halte dès la remise en service de la voie ferrée Aix-Marseille. Une étude de la halte doit être faite sur son meilleur positionnement qui nécessitera un parking d’au moins 200 places. Tous les modes de circulation douce, accès piétonniers, pistes cyclables, et tous les transports collectifs doivent pouvoir y accéder. La participation des associations et des Venellois en amont du projet est souhaitée.

Indicateur de suivi

Dès maintenant, démontrer la capacité à porter et à pousser à l’instruction du projet et la mise en place d’une équipe ; à mi-mandat, présentation du projet et démarrage des travaux.

Réponses de J-P SAEZ

Nous sommes bien évidemment, favorables à l’ouverture, dans les meilleurs délais, de la halte ferroviaire sur Venelles. Dès le mois d’avril nous mettrons en place une commission de travail avec les associations pour faire les meilleurs choix possibles et porter ensemble cette démarche auprès de la Région, autorité oragnisatrice des transports ferroviaires.
La création d’un parking, utilisant toutes les ressources foncières disponibles, devra être réalisée par la Communauté du Pays d ‘Aix.

Actions 2008
  •  Le 16 juin 2008 le CIQ de Venelles a rencontré le Maire : Mr Arnaud Mercier a été désigné et Mr le maire attend que soient désignés des gens de la société civile et des associations pour constituer une commission de travail.
Actions 2009
  •  Le 24 février 2009,  Monsieur le Maire nous écrit (courrier 1 et courrier 2):

    « Pour ce qui concerne la remise en service de la ligne ferroviaire, le projet de la ligne du Val de Durance a été inscrit dans le contrat de projet 2007-2013, liant la région PACA et l’Etat.

    Une étude a démarré le 20 janvier 2009, à l’initiative de la Région et de Réseau Ferré de France, seules autorités compétentes en la matière. Nous devrions être contactés prochainement par les deux cabinets d’étude (INEXIA et SISTRA) mandatés par Réseau Ferré de France pour effectuer la collecte des données. »

 

1.3.Retour au sommaire

transports intra-communal – Liaisons entre les quartiers

Point de vue et requête du CIQ

La circulation douce est demandée (réseaux cyclables et parkings à vélos, sécurité des piétons) avec un partage harmonieux et une continuité des déplacements doux impératifs. Les quartiers doivent être reliés au centre ville, à la zone d’activités et aux autres circuits collectifs de déplacement. Les moyens doivent être traités de façon complémentaire et non concurrentielle.

Indicateur de suivi

Dès maintenant étude et mise en place d’une navette permettant les déplacements intra-communaux et conduisant aux arrêts de bus et aux commerces ; mise en place de parkings à vélos.

Réponses de J-P SAEZ Au cours du mandat qui s’achève, nous avons réalisé la plus grande partie des acquisitions foncières permettant de réaliser sur l’ancienne RN 96, les pistes cyclables et les trottoirs qui permettront de relier les différents quartiers de Venelles : du sud des Logissons jusqu’à mi-parcours de la rue Eugène Bertrand. Vous avez un aperçu de notre volonté à travers le premier tronçon réalisé ces dernières semaines tout au long de l’esplanade du Ventoux. D’ores et déjà, la Communauté du Pays d’Aix travaille à une étude visant à mettre en oeuvre, dès le milieu de l’année 2008, une navette permettant des déplacements intra-communaux et conduisant aux arrêts de bus et aux commerces. Plusieurs parkings à vélo ont été commandés. Je souhaite que vous preniez l’attâche des services techniques afin d ‘apprécier ensemble les meilleurs emplacements.
Actions 2008
  •  Le 16 juin 2008 le CIQ de Venelles a rencontré le Maire : Mr Arnaud Mercier a été désigné chef de projet et Rien de neuf ; de plus les mêmes interrogations subsistent (à la demande ou pas, rôle de la CPA,….)
Actions 2009
  • Un groupe de travail sur les transports doux a été constitué dans le cadre cadre de la nouvelle gouvernance. Il s’est réuni à quatre reprises les 18 juin 2008, 18 septembre 2008, 17 novembre 2008 et 16 février 2009. Il a abouti à définir un premier itinéraire de la Mairie au Parc des Sports et retour puis une boucle de la Mairie en passant par les Faurys, le Jas de Violaine et l’avenue de la Mouliéro. Pour l’instant, seuls des tronçons sont réalisés, l’intégralité du circuit s’achèvera au fur et à mesure de la reprise des voiries. Des crédits sont actuellement débloqués pour la montée du Parc des Sports.
  • Pour ce qui concerne le transport intra-communal, un groupe de travail vient d’être annoncé. Une première réunion est programmée le 11 mars 2009. Le CIQ y participera. Nous interrogeons actuellement les Venellois pour mieux connaître les besoins et recueillir les observations.
  • Deux sites reçoivent désormais des parcs à vélos : le parking du Ventoux et le Rond Point de la gare (emplacement de l’ancien arrêt bus).
  • Le 24 octobre 2009, de nouvelles pistes cyclables sont envisagées avec une priorité en 2010 pour l’avenue du Claou (1,5 ME pour 1 km). Pour l’ensemble du dossier, le groupe dirigé par Arnaud Mercier poursuit sa réflexion. Concernant la navette intra quartiers en expérimentation, son utilisation par les Venellois n’est pas suffisante ; Monsieur le Maire reconnait que la tarif actuel du ticket n’est pas adapté à cette phase pilote. De nouveaux tarifs sont attendus pour février-mars 2010, une période « portes-ouvertes » avec gratuité a été évoquée.

 

1.4.Retour au sommaire

 transport inter-communal

Point de vue et requête du CIQ

Nous demandons l’application du PDU (Plan de Déplacement Urbain) et une politique volontariste des transports collectifs : le critère de rentabilité viendra avec le temps. Les lignes de bus doivent s’ouvrir aux autres villes qu’Aix. Une première mesure est possible, il s’agit d’obtenir un arrêt du bus Aix-Pertuis express à Venelles. Cette disposition, outre qu’elle rendrait service aux Venellois qui se déplacent vers cette zone, ouvrirait un bassin d’entreprises pour les demandeurs d’emploi.
Les études concernant les lignes transversales de bus vers les communes voisines doivent être portées par nos élus au niveau de la CPA et leur réalisation programmée. Un suivi des relations avec le service des déplacements de la CPA doit être mis en place sur la commune (Madame ou Monsieur «Transports collectifs»). Le transfert de compétence des transports à la CPA ne doit pas écarter les responsabilités de la commune. Les élus de la commune doivent transmettre les informations pratiques concernant l’utilisation des transports collectifs (affichage des horaires, suivi des dispositions à destination des usagers : études des tarifs, nouveaux parkings, billettique, nouvelles lignes et nouveaux arrêts).
La gratuité des bus aux plus de 70 ans est accordée sur Aix-en-Provence. Dans la mesure où la gestion du réseau Aix-en-bus est à présent assurée par la CPA, il n’y a aucune raison pour que les communes voisines n’en bénéficient pas.
Le CIQ rappelle qu’il convient de traiter les transports collectifs en terme de complémentarité et non de concurrence.

Indicateur de suivi

Dès maintenant arrêt à Venelles du bus vers Pertuis en veillant à donner l’information à l’ensemble des Venellois pour réussir cette ouverture ; dès maintenant étude et mise en place d’une navette permettant les déplacements vers les arrêts de bus en direction d’Aix et des autres communes ;

Réponses de J-P SAEZ  En 2001, les liaisons avec Aix étaient limitées à 11. Elles sont aujourd’hui de plus de 80 journalières avec une réduction de près de 50% du prix du billet. Sur la liaison Aix-Pertuis, j’ai le plaisir de vous faire connaître que j’ai pu obtenir un arrêt sur Venelles qui devrait débuter dès le 11 février prochain. En ce qui concerne les lignes transversales avec les autres communes, il conviendra de faire réaliser une étude de fréquentalion potentielle dans un souci de rationalisation de l’usage de l’argent public.
J’ai, d’autre part, le plaisir de vous confirmer que j’ai désigné au sein de mon équipe, la personne qui sera l’interlocuteur permanent des usagers et des associations en la matière. ll veillera à améliorer les conditions d’information des usagers. Sur la gratuité des bus aux plus de 70 ans, l ‘équité exige, dans la mesure ou  cette compétence est totalement transférée à la Communauté du Pays d ‘Aix que les mesures particulières retenues dans la commune centre soient applicables dans les communes périphériques.
Actions 2008
  • Le 5 Février 2008 le CIQ de Venelles a recontré la CPA.
  • Le 11 Février 2008 mise en place d’un arrêt unique aux cabassols à Venelles de la ligne express Pertuis-Aix. Neuf rotations seront effectuées quotidiennement entre les deux villes, sauf dimanches et jours fériés : 5 passages le matin dans le sens Venelles-Pertuis, 4 passages le soir dans le sens Pertuis-Venelles. Renseignements
Actions 2009
  • Nous espérons avoir des informations à l’occasion de la mise en place du groupe sur les transports collectifs programmée le 11 mars 2009.
  • Le 24 octobre 2009, on nous rappelle la nouvelle ligne Pertuis-Venelles-ZI des Milles. Une ligne Venelles-Puyricard est conditionnée par Aix.

 

1.5.Retour au sommaire

 Parkings

Point de vue et requête du CIQ

Toute solution qui permettra de quitter la voiture en périphérie du centre de la commune doit être étudiée. La mise en service de navettes et autres circulations douces dans Venelles vers les Point de départ des transports collectifs devrait permettre de réduire les parkings mais en attendant il faut pouvoir garer l’automobile. Les parcs à vélos doivent être intégrés dans la réhabilitation de la 96.

Indicateur de suivi

Dès maintenant prévoir l’inscription au PLU de l’obligation de réserver des places de stationnement adaptées ; le chef de projet dont nous avons parlé plus haut, sous l’autorité communale, doit être aussi en charge des parkings venellois.

Réponses de J-P SAEZ Je partage totalement votre analyse visant à pouvoir délester les véhicules en
périphérie du centre de la commune
. J’ai entrepris, depuis plus de deux ans, les
négociations
, toujours très longues, avec les services de l’Etat pour la rétrocession des emprises foncières bordant l’autoroute et situées derrière le Centre d ‘Apport Volontaire qui nous permettrait de réaliser un parking relais surveillé pour les voitures et vélos qui y seraient déposés. Le chef de projet évoqué devra nous remettre ces propositions avant la fin de l’année 2008.
Actions 2008
  •   Le 16 juin 2008 le CIQ de Venelles a rencontré le Maire : Mr Arnaud Mercier a été désigné et Mr le maire attend que soient désignés des gens de la société civile et des associations pour constituer une commission de travail. De plus il se pose le problème de la localisation d’un parking « transit » (prés bretelle autoroute sans doute).
Actions 2009
  • Le projet d’un parking relais a été évoqué au cours des réunions de travail sur le projet des Michelons. Son positionnement pourrait être dans le périmètre géographique qui s’étend jusqu’à la coopérative vinicole.
  • Le 24 octobre 2009 : un parking relais est en projet un peu avant la Carrosserie Susini, la station BP serait déplacé également à ce niveau suite à la réalisation de l’éco-quartier des Michelons.

 

1.6.Retour au sommaire

 La suppression du passage à niveau

Point de vue et requête du CIQ

En 2001, Monsieur le Maire et les associations demandent la suppression du passage à niveau devenu particulièrement dangereux en raison de l’urbanisation du secteur. Monsieur le Préfet charge la DDE d’étudier les mesures d’urgence ainsi que le long terme. Une étude de faisabilité concernant la suppression est réalisée en 2002 par la DDE. En mars 2007, Réseau Ferré de France considère que l’aménagement actuel du passage à niveau classé en catégorie 1 est conforme à la réglementation en vigueur et attend que les différents acteurs (Commune, Communauté du Pays d’Aix, DDE, Conseil Régional, SNCF) se prononcent sur une des 8 variantes envisagées en 2002. Nous ne nous expliquons plus les retards de ce projet. Nous demandons un véritable engagement politique de la municipalité pour le porter.

Indicateur de suivi

Dès maintenant mise en place d’une commission travaillant en équipe projet et rassemblant tous les acteurs (Conseil Régional, RFF, SNCF, CPA, Commune) et les associations pour faire le point sur ce problème important

Réponses de J-P SAEZ Toutes les options devront être étudiées afin que les autorités responsable et, notamment la Région et Réseau Ferré de France, proposent les variantes susceptibles de changer radicalement les choses. Une commission, dont je donnerai la présidence à une personnalité de la Société Civile fera les propositions nécessaires et nous assistera pour porter le projet.
Actions 2008
  •  Le 16 juin 2008 le CIQ de Venelles a rencontré le Maire : Rien de neuf ; nécessité de mettre en place cette commission et de nommer un président (stratégie de Mr le maire assez systématique qui demande de désigner un membre du CIQ pour participer au groupe).
Actions 2009
  • Nous n’avons pas eu connaissance au niveau de Venelles d’une commission chargé d’étudier le projet. La CPA parle d’uninvestissement de 32 millions d’euros dans le développement des transports ferroviaires. La réhabilitation de la ligne ferroviaire Aix-Manosque est inscrite au contrat de plan Etat-Région 2007/2013, la réouverture de la halte de Venelles est toujours en projet ainsi que la suppression du passage à niveau.
  • nouveau : dans son courrier du 24 février 2009 (courrier 1 et courrier 2) , Monsieur le Maire nous informe de la mise en route d’une étude à l’initiative de la Région et de Réseau Ferré de France sur la remise en service de la ligne ferroviaire.
  • cf 1.1

II – CROISSANCE DEMOGRAPHIQUE RAISONNABLE EN ECONOMISANT L’ESPACERetour au sommaire

2.1. Retour au sommaire La croissance démographique de Venelles
Point de vue et requête du CIQ

L’objectif du PADD (rapport septembre 2007 BRI Méditerranée) porte la population prévisionnelle de 2015 à 10500 habitants soit 2300 habitants supplémentaires et une progression de 2,85 %/an c’est-à-dire quasiment trois fois plus qu’au cours des quinze dernières années ! Cette hypothèse dépasse très largement la limite haute prévisionnelle telle qu’elle a été exprimée par une forte proportion des Venellois qui s’est prononcée pour une croissance inférieure à 1 %/an. Elle ne correspond pas non plus à la réponse de la plupart des élus qui donnait une fourchette maximum de 1,5 %. Les résultats de la concertation ne sont donc pas respectés. Nous dénonçons aussi la méthode qui détermine l’évolution démographique à partir des surfaces disponibles pour la construction et non à partir de la stratégie de développement de Venelles (âme du PADD).
Le CIQ considère cette progression peu réaliste et exagérée eu égard aux retards pris dans des projets quasiment ficelés tels que Les Michelons, Le Grand Puits, Les Faurys… A titre d’exemple, il a fallu une mandature pour obtenir la reconstruction de la station d’épuration sud de la commune. La station nord de Venelles n’est pas encore programmée. Comment attribuer les permis de construire sans tenir compte de l’assainissement ? Qui va financer ?

Indicateur de suivi

Dès maintenant, révision du PADD (Projet d’Aménagement et de Développement Durable) pour revenir aux précédentes orientations issues de la concertation.

Réponses de J-P SAEZ

L’érosion démographique de notre commune, liée aux apports massifs des années 1970-1980, va s’amplifier au cours des dix années qui viennent. Si nous
voulons conserver à Venelles son dynamisme social, culturel, sportif et économique, nous devons d ‘ores et déjà envisager cette réalité. J’ai la conviction que, à l’issue de la prochaine mandature, Venelles ne comptera pas plus de  9 500 habitants, cela correspondant sensiblement à une croissance équilibrée. Sur le sujet particulier que vous évoquez sur les Michelons, le Grand Puits et les Faurys, ces projets devraient être achevés dans les 36 mois qui suivront l’adoption du PLU. Pour ce qui concerne la station d ‘épuration, elle a pu être obtenue par la mise en place, dès le 1er janvier 2002, soit huit mois après notre élection, d’une régie publique de l’eau qui découle EXCLUSIVEMENT de notre volonté politique. Quant à la station Nord de Venelles, et à contrario de votre analyse, son positionnement est d ‘ores et déjà arrêté mais, bien évidemment, sa réalisation devra être concomitante avec les aménagements de la ZAD ITER.

Actions 2008
Actions 2009
  • Seul le projet des Michelons fait actuellement l’objet d’un groupe de travail en vue du choix d’un scenario d’aménagement. La CPA a choisi ce projet pour y réaliser un éco-quartier. Le planning exposé dans le diagnostic du Bureau d’Etudes en charge du dossier prévoit en phase 1 les études préalables avec le choix du projet en mars 2009, en phase 2 la préparation de la ZAC jusqu’en juin 2009, en phase 3 la procédure de ZAC d’une durée de 11 mois ce qui conduit à fin mai 2010. Si aucun retard n’est pris, les travaux débuteraient ensuite.
  • Le 24 octobre 2009 : un calcul en terme de logements en prévision (300) montre que durant la mandature actuelle la population de Venelles atteindra tout juste 9500 habitants.

 

2.2.Retour au sommaire La politique du logement
Point de vue et requête du CIQ

Compte tenu du retard pris dans la réalisation de logements sociaux sur la commune, le CIQ propose d’augmenter sensiblement les pourcentages sur les prochains programmes d’habitat.

Indicateur de suivi

Dès maintenant, fixation aux programmes en cours d’un pourcentage bien supérieur à 20 % ; à mi-mandat, réajustement des prévisions en respectant un objectif de mixité sociale.

Réponses de J-P SAEZ

Au cours des trente années écoulées, Venelles a pris un retard considérable dans l’offre de logement sociaux sur la commune. De ce fait, pour les trois projets programmés (Grand Puits, Faurys et les Michelons) nous avons exigé des aménageurs, une augmentation des pourcentages sur les programmes d’habitat. Par contre, si nous souhaitons répondre positivement aux demandes des Venelloies en matière de logements à loyer maitrisé nous pouvons préciser que cette demande s’ établie à hauteur d’environ 250 logements. Aux termes de I’article 55 de la loi SRU et des programmes susceptibles d’être réalisés, nous nous trouverions imposés d ‘une obligation de près de 900 logements sociaux. Cela est irréaliste, cela est inacceptable car cela conduirait à un « appel d ‘air perturbateur » pour l’équilibre sociologique de la commune. Nous entendons donc que les besoins des venellois soient satisfaits mais certainement pas au détriment de cet équilibre indispensable à la conservation de notre qualité de vie.

Actions 2008
Actions 2009
  • Le projet des Michelons, en cours de scenario, prévoit selon les hypothèses de 100 à 125 logements. Les autres projets (le Grand Puits, 90 logements, et les Faurys, 45 logements) sont soumis à l’approbation du PLU qui devrait intervenir au cours du deuxième trimestre 2009. Dans chacun des projets, la commune s’est engagée à construire 50 % de logements sociaux.
  • Le 24 octobre 2009, le projet des Michelons reste la priorité. Il prévoit 30 % de logements sociaux. Un autre projet est à l’étude selon la procédure EPFR sur le terrain « Chevrot ». On ne note plus d’avancée significative des projets « Faurys » et « Grand Puits ».

 

2.3.Retour au sommaire

La mise en oeuvre de l’urbanisation sur les zones retenues avec le respect des règles de développement durable

Point de vue et requête du CIQ

Construire des quartiers pilotes en terme d’éco-quartiers (dimensionner les réseaux, appliquer un cahier des charges HQE (Hautement Qualité Environnementale), économiser l’espace, économiser les déplacements, accroître la végétation…)

Indicateur de suivi

Mettre en place les Indicateur préconisés par le Grenelle de l’Environnement en matière de rénovation et de construction des bâtiments et les intégrer au futur PLU (Plan Local d’Urbanisme) ; dès la conception des éco-quartiers, s’appuyer sur un PCET (Plan Climat Energie Territorial), tel que prévu dans le Grenelle de l’Environnement.

Réponses de J-P SAEZ

Dans les prochaines années, vous serez associés à la réflexion et à la conception des éco quartiers qui seront réalisés en intégrant les exigences de la Haute Qualité Environnementale, de la réglementation technique 2010 (RT 2010) de la création de réseau de chaleur à  partir des énergies renouvelables et, en particulier, par la valorisation de la bio masse, par la nécessité d’économiser l’espace et de prévoir les aménagements visant à favoriser les modes de déplacement doux. La mise en place de végétaux non allergènes sera également privilégiée. Je vous rappelle que Venelles est l’une des deux communes des Bouches-du-Rhône lauréate pour l’énergie et donc, qu’un plan climat énergie territorial s’impose naturellement.

Actions 2008
  • Le 17/12/2008 s’est tenue en mairie une réunion sur le « projet Michelons », projet déjà évoqué entre 2003 et 2006, et qui avait fait l’objet d’une décision du conseil municipal de Mai 2008 afin de confirmer le partenariat avec la CPA sur l’aménagement du terrain des Michelons « dans une optique de développement durable et de nouvelle gouvernance ». ( voir compte-rendu )
Actions 2009
  • Le projet des Michelons se veut être exemplaire en matière d’éco-quartier. La CPA souhaite l’inscrire dans le cadre plus vaste d’un projet qui vise à « changer les métropoles méditerranéennes avec le temps » et en faire un véritable quartier-durable « référence ». On devrait en savoir plus prochainement. (voir dernier compte-rendu en date du 23 février 2009 sur le Projet Eco-Quartier des Michelons »)
  • Le 24 octobre 2009, le projet d’éco-quartier des Michelons rentre tout à fait dans le cadre du respect HQE. Par ailleurs, une centaine de bâtiments anciens seront réhabilités en type développement durable. Un encouragement aux énergies renouvelables et économies d’énergie est lancé grâcé aux aides de la commune, de la CPA, de la Région et de l’Etat. Un Point Info Energie Communal sera créé prochainement Place des Logis.

 

Permettez-moi de rajouter un point

 

2.4.Retour au sommaire

L ‘aire d’accueil des gens du voyage

Point de vue et requête du CIQ

La loi du 5 juillet 2000 fait obligation aux communes de plus de 5000 hab. de figurer au schéma départemental ce qui ne signifie pas de réaliser une aire. Elles peuvent donc être seulement appelées à participer financièrement à la réalisation et à la gestion de l’aire d’une commune voisine. A titre d’exemple, les communes de Cassis et de Carnoux en Provence financent l’aire de la Ciotat. Considérant que Venelles est une des plus petites communes du département et se retrouve associée avec des communes encore plus petites comme Peyrolles, Meyrargues et le Puy Ste Réparade, le CIQ considère que l’obligation de réaliser une aire de 40 emplacements est disproportionnée par rapport aux communes plus grandes comme Marseille, Arles et même Aix-en-Provence. De plus de nombreuses questions concernant le financement (investissement et fonctionnement) restent posées. Ce dossier ne peut donc être accepté en l’état. La commission extra-municipale mise en place à la demande des associations doit rester vigilante. En particulier, elle doit suivre les débats de la Commission départementale consultative des gens du voyage. Il semble que le compte-rendu de la  réunion du 10 septembre 2007 n’ait pas été porté à la connaissance de la commune. La commission extra-municipale doit s’en inquiéter. Par ailleurs, le schéma départemental est révisable six années après sa publication et ce terme est arrivé à échéance fin 2007.

Indicateur de suivi

le CIQ souhaite sans délai la réunion de la commission extra-municipale pour définir la poursuite de l’action. Il convient d’éviter de se voir imposer une décision faute d’avoir suivi au plus près le dossier.

Réponses de J-P SAEZ

Venelles, comme beaucoup de communes des Bouches-du-Rhône, subit, chaque année, l’installation, en dehors de toutes normes sanitaire et de sécurité, de gens du voyage. Je souhaite que, sur ce point, nous adoptions, ensemble, une position ferme, conforme à ce que nous devons imaginer dans l’application des règles républicaines. ll est hors de question qu’une minorité impose ses règles de vie à la majorité de nos concitoyens. Nous ne pouvons, non plus, accepter que notre commune, comme toutes les autres d’ailleurs, ne puisse procéder au contrôle obligatoire de l’état sanitaire et éducatif de mineurs, qui en ce qui les concerne, n’ont pas choisi la voie de l’exclusion dans laquelle les maintiennent leurs parents. Entre Jules Ferry, Louis Pasteur et Monsieur Gayssot, mon choix se porte évidemment sur les principes définis par les deux premiers. Nous aurons à nous engager, ensemble, sur ce sujet pour que le schéma départemental des Bouches-du-Rhônes, visant à l’application de la loi Gayssot tienne compte des réalités territoriales propres à Venelles. C’est cette situation intolérable que nous vivons aujourd’hui après quatre ans de répit.

J’espère a voir répondu de manière précise et exhaustive, à l’ensemble des interrogations et attentes, bien légitimes, que vous avez exprimées sans votre livre blanc.

Actions 2008
  •  Le 16 juin 2008 le CIQ de Venelles a rencontré le Maire : Il faudra être présent lors de la révision du schéma départemental ; le Puy vient de passer à 5000habs et possède un territoire double de celui de Venelles !!
  • Le  23 septembre 2008 figurait une délibération concernant le recours formé à l’encontre d’une mise en demeure adressée à la commune par Monsieur le Préfet en vue de délibérer ou de lancer une procédure d’acquisition d’un terrain dédié à la réalisation d’une aire d’accueil des gens du voyage.( . Du coup, le CIQ écrit au Préfet et souhaite une révision du schéma départemental, révision qui doit intervenir dans les six ans à compter de la publication du schéma. (voir l’article qui résume les actions du CIQ sur cette affaire).
  • Du nouveau le 12 décembre 2008 : il y a une délibération au conseil communautaire pour l’Aire d’Accueil du Secteur de Puy Saint Réparade/ Venelles. Il faut comprendre qu’il y a des discussions en cours entre les deux communes pour la réalisation de l’Aire. Mais restons prudents car rien n’est fait encore. (voir article de cette délibération).
Actions 2009
  • Le 24 octobre 2009, Monsieur le Maire nous précise que la schéma départemental est revu à la baisse (réduction du nombre d’aires et de leur surface). On s’oriente sur une aire sur la commune du Puy Ste Reparade avec accueil des enfants (écoles, cantines) sur Venelles.

III – RENFORCER L’ATTRACTIVITE ECONOMIQUE ET L’ATTRACTIVITE TOUT COURTRetour au sommaire

 

3.1.Retour au sommaire Requalifier la zone artisanale et réaliser la mixité habitat/zone d’activités
Point de vue et requête du CIQ

Optimiser l’espace de la zone d’activités sans en augmenter la surface ; prévoir un plan d’orientation des aménagements ; faire une étude paysagère et architecturale ; sensibiliser les commerçants et industriels en matière de propreté : ramassage des sacs plastiques, mise en décharge des décombres, équipement de matériel de compactage … ; la présence raisonnable d’habitats dans la zone d’activités participe à la réduction des transports (point en liaison avec le traitement de la RC96). Le CIQ rappelle la nécessité d’étudier un plan de circulation, en tenant compte de la réserve foncière le long de l’autoroute entre le Chemin de la Carraire et le Chemin de la Petite Bastide de manière à répartir les flux (point traité en 1.1)

Indicateur de suivi

Immédiatement, étude du plan d’orientation et rapprochement avec les associations de commerçants pour les mesures de propreté ; à mi-mandat existence et utilisation de ce plan (études en cours)

Réponses de J-P SAEZ

Au cours des trente années écoulées, la zone d’activité a prospéré sur les 70 hectares qui lui sont dévolus. Cependant, la conception de ces zones artisanales consommatrices d’espace, a également l’inconvénient de désertifier la nuit et les week-ends, le tissu urbain. Les projets futurs devront donc naturellement prendre en compte la nécessité d’assurer une mixité entre l’habitat et l’activité économique. Je partage totalement votre point de vue de ne pas en augmenter la surface mais bien de valoriser l’existant. Je m’oppose catégoriquement à des intentions déjà dénoncées en 1992 à l’égard de ceux qui voudraient franchir l’autoroute. Dès le mois d’avril 2008, je saisirai la Communauté d ‘Agglomération compétente, au titre du transfert des zones d’activités, pour réaliser un bilan de l’existant et un plan d’orientation intégrant les exigences paysagères et architecturales afin que, l’immobilier commercial ne dénature plus la sensibilité de notre commune. J’inviterai les commerçants, et particulièrement ceux de la distribution alimentaire, à supprimer les sacs plastiques et à proposer des emballages renouvelables ou réutilisables. Il conviendra également que, autant que possible, les producteurs de déchets industriels, s’équipent en matériel de compactage. Un plan de circulation globale, intégrant la totalité de l’ancienne route nationale sera réalisé, en tenant compte des réserves foncières.

Actions 2008
  •   Le 16 juin 2008 le CIQ de Venelles a rencontré le Maire : Préemption faite pour des terrains ZA destinés à l’habitat ; pas de saisie de la CPA et attente création d’une commission. Réunion avec Mr Polo-Garcia (président assoc. commerçants) ; là aussi une commission serait utile.
    Nota : le problème principal n’est pas celui des sacs plastiques des clients mais sans doute celui des plastiques de déballage des commerçants et artisans.
Actions 2009
  • Le 24 octobre 2009, nous n’avons pas connaissance d’étude paysagère ou architecturale pas plus que d’élaboration d’une charte.

 

 

3.2.Retour au sommaire
Enjoliver la commune et revoir/embellir les entrées de ville
Point de vue et requête du CIQ
Les études sur la RC96 doivent être suivies de près pour s’assurer que le traitement des entrées de Venelles y est bien inclus et ce particulièrement sous l’angle «embellissement» et environnemental. La mise en place d’un label « Venelles village provençal » (avec son cahier des charges) qui serait à appliquer sur tous les aménagements publics est vivement souhaité ainsi que l’application d’un cahier des charges HQE (Hautement Qualité Environnementale). Et ceci d’autant plus que le respect du Développement Durable nous conduira à mettre en oeuvre des panneaux solaires qu’il faudra savoir intégrer.
Indicateur de suivi
Immédiatement, revoir les projets en cours (La Poste et le projet de l’allée du Parc) en appliquant cet objectif, suivre et rendre compte publiquement des études sur la RC 96 spécifiquement sous l’angle entrées de ville ; à mi-mandat label « Venelles village provençal » opérationnel
Réponses de J-P SAEZ
Depuis 2002, Venelles obtient chaque année deux fleurs au concours des Villes et Villages fleuris. Je vous rappelle que les éléments d’appréciation du jury intègrent des aménagements et commodités offertes sur la commune. Je suis, bien évidemment favorable à ce que tous les équipements qui seront réalisés dès la mise en application de la RT 2010, et évidemment de l’actuelle RT 2005, soient intégrés à tous les aménagements publics et privés. J’encouragerai d’ailleurs, à cet égard, les entreprises à cultiver la recherche de la qualification ISO 14001 ; Je ferai appel à votre motivation et à vos compétences pour que nous puissions établir un cahier des charges labellisé.
Actions 2008
Actions 2009
  • Le 24 octobre 2009, l’entrée des Michelons est à l’étude avec le projet d’éco-quartier ; rien de nouveau pour l’entrée des Logissons.

 

 

3.3.Retour au sommaire

Revoir le règlement communal de publicité et sa mise en conformité avec la future charte publicitaire

Point de vue et requête du CIQ

Les associations ont largement contribué à inscrire la nuisance visuelle des panneaux publicitaires dans la Charte de l’Environnement du Pays d’Aix. Venelles a été désignée «commune pilote» pour l’élaboration d’un nouveau règlement communal. Un état des lieux a été réalisé par l’AUPA (Agence de l’Urbanisme du Pays d’Aix). Il s’agit d’une bataille qui dure depuis plus de quinze années !
Malgré, les engagements de nos élus à vouloir prendre en considération ce problème, les choses n’avancent pas. Des exemples existent dans les communes voisines. Des mesures ont été prises par la ville de Marseille. Nous réclamons pour Venelles une volonté politique forte pour la réduction et la maîtrise des panneaux et pré-enseignes et une large participation des associations.

Indicateur de suivi

Dès maintenant, la mise en place d’un véritable groupe de réflexion communal sur ce thème précis avec la participation des associations pour déboucher sur la révision du règlement (le Comité Consultatif de l’Environnement qui soulevait le problème de façon récurrente ne s’est plus réuni depuis 2005) ; à mi-mandat : respect du nouveau règlement communal et application de la charte publicitaire du Pays d’Aix

Réponses de J-P SAEZ

Vous soulignez, fort justement votre engagement historique ainsi que d ‘autres
associations dans la bataille contre l’abus de panneaux publicitaires. Dès le début de notre mandat, l’élu chargé de l’économie et de l’emploi pilotera une commission à laquelle vous serez invités à participer pour qu’avant la fin 2008, un nouveau règlement communal de publicité soit applicable.

Actions 2008
Actions 2009
  • Le 27 janvier 2009, le Conseil Municipal s’est prononcé pour l’adoption d’un nouveau réglement de publicité à Venelles. Un bureau d’études a été désigné. Monsieur le Préfet a été sollicité pour mettre en place un groupe de travail. Celui-ci sera composé d’élus et d’organismes susceptibles d’être associés tels que les chambres de commerce, les associations locales d’usagers, les entreprises de publicité… En tant qu’association agréée pour l’environnement, le CIQ a déposé sa candidature en vue de participer à ce groupe.
  • une première réunion est programmée le mercredi 25 mars 2009. Elle présente le diagnostic.
  • Le 24 octobre 2009, nous apprenons la réunion prochaine du groupe de travail mis en place par le Préfet, conformément à la législation. Une première réunion est prévue début novembre. La candidature du CIQ au groupe constitué n’a pas été retenue par la préfecture en raison de la nature de son agrément. Les élus souhaitent toutefois que les associations soient tenues informées de l’évolution de la réglementation. Le CIQ regrette qu’aucune association ne figure dans le groupe de réflexion.

 

3.4.Retour au sommaire

 Prévoir un pôle culturel à Venelles le Haut , réaliser le complexe spectacles/loisirs et fixer les commerces en centre ville (centre d’animation)

Point de vue et requête du CIQ

Accélérer la mise en chantier du projet des Michelons, faire un projet de vie sur l’ensemble du centre ancien en harmonie avec les nouveaux quartiers (communication, circulation, stationnement, dispositifs et aménagements pour les handicapés), encourager les « petits commerces » au centre village.

Indicateur de suivi

Immédiatement, dès parution du PLU mise en chantier des salles et équipements prévus aux Michelons ; à mi-mandat lancement et mise en place d’un schéma d’orientation puis d’un projet de vie du centre ancien avec articulation avec les nouveaux quartiers.

Réponses de J-P SAEZ

Votre livre blanc semble, à ce niveau occulter cette Volonté qui est la notre et que vous précisez dans votre titre sans le développer. J’ai une attention particulière pour Venelles le Haut, ayant eu le privilège d’y résider pendant une dizaine d’années. J’en perçois parfaitement la valeur patrimoniale, d’autant qu’elle est relativement rare sur notre commune. J’ai désigné, au sein de notre équipe, la personne qui aura en charge d ‘identifier les éléments du patrimoine historique de Venelles. Celle-ci sera également chargée de la commémoration centenaire du seisme du 11 juin 2009. A cet égard, nous avons déjà travaillé avec une association mobilisée sur ce sujet. La suppression du château d ‘eau sera à l’ordre du jour de ce mandat afin de resituer l’église « municipale » de Venelles le Haut dans un aménagement culturel permettant de valoriser cet élément du patrimoine. Pour le projet des Michelons, la programmation définitive sera arrêtée dans les tous prochains mois, intégrant, outre une zone d ‘habitat à dimension humaine, une salle de spectacle et un établissement htôtelier. Cette réalisation étant bien évidemment et actuellement conditionnée par l’adoption du PLU. En ce qui concerne l’encouragement au maintien des petits commerces en centre ville, je vous rappelle que Venelles fût la seule commune de la communauté du Pays d’Aix qui, dès 2001, a mis en place un FISAC dans ce but.

Actions 2008
  • Le 16 juin 2008 le CIQ de Venelles a rencontré le Maire : Pour Venelles le Haut, Mme Caillaud s’en occupe, M. Chaigne siège dans le groupe pour la mise à bas du château d’eau. Pour les Michelons, l’avancement sera fonction de la mise en service du PLU et du montage financier mais conception engagée (30 à 50% de logements sociaux, mise en œuvre d’un écoquartier).
Actions 2009
  • le projet d’éco-quartier des Michelons prévoit toujours une salle polyvalente quel que soit le scenario retenu
  • la commune prévoit de commémorer le centenaire du tremblement de terre
  • Le 24 octobre 2009, nous apprenons qu’un groupe de travail sera réuni en 2010 concernant la future salle de spectacle. Pour Venelles-le-Haut, le château d’eau ne sera pas mis à bas en raison d’un problème de budget, l’enfouissement des lignes électriques est en cours. Un office du tourisme est en cours de création (ouverture début 2010, place des Logis)

 

 

3.5.Retour au sommaire

Intégrer la problématique des personnes âgées et des handicapés

Point de vue et requête du CIQ

Plus de 10 % de la population nationale correspond à des personnes âgées ou handicapées ; des directives existent pour tous les équipements, bâtiments et vecteurs de transports qu’ils soient publics ou privés de façon à faciliter leurs activités ; l’autorité municipale concernée devra être très vigilante pour que soit assuré le respect de ces directives ; Ne pas réitérer le cas d’une soirée « information Parkinson » à la salle des fêtes pour laquelle l’ascenseur pour les handicapés n’était pas opérationnel !

Indicateur de suivi

Immédiatement, se rapprocher des associations Venelloises d’handicapés, pour obtenir un taux de satisfaction sur ce point et revoir les installations en conséquence.

Réponses de J-P SAEZ

Depuis 2001, j’ai mis en place un service de transport pour les personnes âgées qui correspond parfaitement aux besoins les suggestions de membres l’association des paralysés de France, nous permettrons très rapidernent d’offrir un service de transport aux personnes handicapées. ll est dans mes intentions de désigner un élu délégué à la commodité des déplacements pour toutes les strates d’âges venelloises.

Actions 2008
  • aucune action
Actions 2009
  • Le 24 octobre 2009, Monsieur le Maire conseille de voir l’adjointe déléguée aux personnes âgées pour connaître les projets. Les déplacements des personnes à mobilité réduite sont pris en compte dans la réflexion sur les pistes cyclables/piétons. Un projet de maison médicalisée privée pour personnes âgées est en cours à l’ouest de Venelles (quartier de la Bosque).

 

3.6.Retour au sommaire

 Programmer la réalisation de centres de vie dans les quartiers excentrés (par exemple Val de Tourame/les Faurys) et réaliser des lieux de rencontre pour nos jeunes.

Point de vue et requête du CIQ

La population de Venelles est vieillissante et certaines personnes souffrent déjà de l’isolement. Il s’agit souvent de personnes seules dans l’incapacité de conduire. L’absence de bus à proximité, l’habitat en maison individuelle et l’absence de lieu de vie, les isolent complètement. Elles ne peuvent même plus réaliser seules leurs courses alimentaires pas plus qu’accéder aux services médicaux tels que laboratoire d’analyses, pharmacies. Ce n’est pas la conception que nous avons de la société solidaire. Nos jeunes n’ont toujours pas de lieux de rencontre, on nous les promet pourtant à chaque mandature. Une étude doit être lancée sur ces sujets pour aboutir à la réalisation de projets.

Indicateur de suivi

Immédiatement, mise en place d’une commission chargée d’étudier les besoins, encouragement des initiatives portées par des associations ou la population ; réalisation sur les terrains communaux d’installations attractives ; à mi-mandat, inauguration d’une maison de quartier au Faurys.

Réponses de J-P SAEZ

Avant la fin de I’année 2008, je souhaite qu’une commission fasse le bilan des besoins en aménagement par quartier. Cette commission devra intégrer les conséquences budgétaire est fiscales de ces initiatives. Parmi ces projets, la réalisation d’ une maison de quartier vers le Val de Tourame ou les Faurys pourra être réalisée après identification de la disponibilité foncière.

Actions 2008
 Le 16 juin 2008 le CIQ de Venelles a rencontré le Maire : une salle est prévue aux Faurys ; MM. Quaranta et Mr Marin en sont responsables mais le sujet est plus complexe que prévu, les aménagements avenir imposent la démolition de la maison jeunes en bordure de la RC96 (en face la coop) ; élément supplémentaire à intégrer.
Actions 2009
  • Le CIQ est prêt à participer au groupe de travail qui serait constitué sous la tutelle de M. Marin.
  • Le 24 octobre 2009, une salle de jeunes est toujours prévue dans la maison de quartier prévue aux Faurys (2013 ?)

IV – FAVORISER LA PRATIQUE DE LA NATURE, PROTECTION DES ESPACES SENSIBLESRetour au sommaire

4.1.Retour au sommaire Préserver la zone agricole et préserver les zones vertes
Point de vue et requête du CIQ

le Grenelle de l’Environnement est l’occasion de provoquer un véritable réveil citoyen face à la menace d’un changement climatique dû aux activités humaines ; tout doit être fait pour préserver la biodiversité et réduire les effets de la pollution sur notre santé ; toutes les actions de sensibilisation concernant les économies d’énergie, la gestion de l’eau, la gestion des déchets doivent être mises en oeuvre et suivies. Il s’agit d’une action indépendante de toute considération électorale. Elle doit instaurer une vision globale dans la manière de concevoir l’économie, la consommation, la gestion de l’espace, la solidarité.

Des mesures immédiates peuvent être prises :

  • Mesure immédiate prévue dans la synthèse du groupe 4 du Grenelle de l’Environnement : « Assigner au PLU des objectifs chiffrés de lutte contre la régression des surfaces agricoles et limiter l’étalement urbain par la densification des zones bâties »,
  • Faire un état initial complet de l’environnement avant tout projet et éviter la fragmentation des milieux et des écosystèmes ,
  • Avoir une approche « biodiversité » systématique,
  • Maintenir les surfaces agricoles et les espaces boisés en l’état,
  • Ne pas céder à la facilité du principe de compensation des zones ,
  • Renforcer la vigilance et le contrôle des permis de construire normalement assumés par la Commission d’Urbanisme.
Indicateur de suivi

Maintien constant dans le futur PLU des zones vertes et des surfaces agricoles à l’Est comme à l’Ouest de l’autoroute.

Réponses de J-P SAEZ

Permettez-moi de préciser combien je vous sais gré de votre conviction en la matière, étant moi-même pétri d’un engagement fort sur le sujet. Notre territoire recense près de 50 % des espèces végétales et animales d’Europe. C’est dire combien il est important de garantir la bio diversité notamment par la conservation des trames vertes. Concernant la pollution, et notamment celle de l’air, je vous rappelle que Venelles est la seule commune de France à disposer de trois points d ‘évaluation des taux d’ozone, mesurés en temps réel (http://www.meteozone.fr/ [Cliquer sur « Vous êtes déjà inscrit et entrer le nom et mot de passe suivant : venelles]). Bien évidemment, le développement durable intègre les économies d’énergie la gestion de l’eau et des déchets. La encore, je vous rappelle que Venelles est une des rares communes de la région à s’être dotée d’un économe de flux qui, une fois achevé le bilan sur les bâtiments publics, apportera son savoir faire aux venellois. En ce qui concerne l’aménagement de l’espace, je partage totalement les orientations de la loi SRU qui vise à limiter le mitage des espaces naturels. En ce qui concerne les zones agricoles, sur lesquelles je vous fais observer qu’elles possédaient cette qualification il y a une trentaine d’années, avant que de nouveaux quartiers apparaissent comme Val de Tourame, Les Logissons et bien d’autres quartiers de Venelles, l’affectation des friches agricoles devra être réfléchi, notamment lorsqu’elles présentent un risque d’extension des incendies à des espaces boisés classés. Sur ce dernier point, je précise, de la manière la plus ferme qu’il soit, que les espaces boisés crassés (EBC) publics ou privés seront strictement protégés. A contrario, rien ne doit s’opposer à la création d ‘interfaces agricoles accueillant certains types de culture permettant de constituer des zones de régression des incendies de forêt.

Actions 2008
  •   Le 16 juin 2008 le CIQ de Venelles a rencontré le Maire : le problème de la zone EBC de La Bosque enclavée dans une zone AU2 (à urbaniser) a été débattu en présence de Mr Balivet. En effet une mauvaise présentation sur le plan de zonage laisserait penser que la zone EBC est aussi AU2 : Mr le maire demande une correction de ce plan pour éliminer toute ambiguïté.
Actions 2009
  • le projet de PLU dont l’enquête publique a eu lieu du 5 janvier au 6 février 2009 maintient le reclassement en AU2 (zone non équipée dont l’ouverture à l’urbanisation est soumise à modification du Plan Local d’Urbanisme) de l’espace boisé classé de la Bosque.
  • Le 24 octobre 2009, nous ne notons toujours pas de clarification sur la notion de « continuités » donnée à l’occasion du classement en AU2 du Bois de la Bosque.

 

4.2.Retour au sommaire Véritable politique préventive et curative pour lutter contre les risques d’incendies
Point de vue et requête du CIQ

Sur le point particulier de la lutte contre les incendies, le CIQ souhaite :

  • une étude approfondie permettant de protéger l’ensemble des massifs situés à l’ouest et au nord de Venelles (pare-feux, plantations,…)
  • une concertation et une pression continue vis-à-vis des autorités concernées par l’intercommunal (principalement sur la Trévaresse) : maires, CPA, ONF, syndicats, pompiers, propriétaires…) . Notons d’ailleurs qu’en plus des opérations préventives avec maîtrise d’oeuvre ONF, nous demandons le lancement rapide d’une action sur le privé dans la Trévaresse (périphérie de Venelles) via la CPA (comme cela s’est déjà fait au nord sur Meyrargues à la frontière de Venelles ).
  • un tri sélectif des essences avant tout broyage ; il pense qu’il faut là aussi protéger la « biodiversité » par un maintien des espèces naturelles ; le couvert végétal est essentiel pour certaines espèces et nous ne disposons pas aujourd’hui des retours d’expérience qui permettraient de garantir sa sauvegarde après des nettoyages systématiques. La règle de prudence s’impose donc : il faut confier les travaux de débroussaillage à des spécialistes formés en écologie.
Indicateur de suivi

Avant l’été 2008, réduction des poudrières de la Trévaresse et, avec les résultats de l’étude précitée, lancement d’actions tangibles au nord et à l’ouest de Venelles.

Réponses de J-P SAEZ

Je vous rappelle que Venelles a reçu, en 2007, le premier prix attribué, pour la première fois, de la commune ayant réalisé les opérations exemplaires et normatives de protection de forêts contre l’incendie. Sur le massif de la Trevaresse, nous inviterons les Maires concernés s’ Aix-en-Provence et du Puy-sainte-Réparade, à prendre leurs responsabilités en matière de DFCI. En ce qui concerne le tri sélectif des essences, il est évident que les résineux constituent souvent une essence pionnière permettant l’ arrivée d’autres espèces végétales. Je tiens à rappeler, que là encore, Venelles dispose de moyens que beaucoup lui envient : une Réserve Communale de Sécurité Civile, composée de près de 60 bénévoles, d’un Document d’lnformation Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) et d’un Plan Communal de Sauvegarde.

Actions 2008
  •   Le 16 juin 2008 le CIQ de Venelles a rencontré le Maire : Courrier envoyé ; Mr le maire est démuni face au vide juridique en la matière. La voie CPA (comme utilisée au nord vers Meyrargues) ne semble  pas avancer ici.
Actions 2009
  • Le 24 octobre 2009, le débroussaillement des poudrières de la Trévaresse pose problème en raison de la problématique des propriétés privées qui interdit aux pouvoirs publics d’intervenir. Le prix du débroussaillage est un handicap supplémentaire pour les propriétaires.

 

4.3.Retour au sommaire

Mise en valeur du patrimoine

Point de vue et requête du CIQ

En complément des demandes d’évolution de Venelles sous les angles pôle culturel et pôle de loisir (cf 3.4), nous demandons un effort pour la mise en valeur du patrimoine urbain et rural de la commune : sur Venelles le haut, sur le territoire rural et les bastides aixoises. Un schéma d’orientation pourrait être lancé avec inventaire, plan d’actions et aides. Un encouragement à la valorisation devrait être engagé vis-à-vis des propriétaires. Nous demandons aussi la prise en compte dans les projets d’urbanisation futurs concernés du respect des Point de vue et perspectives sur la Ste Victoire (cf le cas du lotissement de la Rostolane à Puyricard).

Indicateur de suivi

A mi-mandat existence de ce schéma d’orientation et éléments tangibles sur la politique d’encouragement.

Réponses de J-P SAEZ

Je partage complètement votre point de vue sur la nécessité d’établir un inventaire du pâtrimoine afin d ‘engager sa valorisation. Cela est d’autant plus urgent qu’ il est relativement rare. L’exemple que vous citez sur la Rostolane à Puyricard est intéressant. Nous devrons reproduire ce concept sur le projet des Michelons.

Actions 2008
  • Aucune action
Actions 2009
  • Le 24 octobre 2009, rien n’est prévu pour l’entretien des bastides privées : aucune subvention ni autre procédures.

 

4.4.Retour au sommaire

 Et si le couloir de la LGV passait entre Venelles et le Val de Durance

Point de vue et requête du CIQ

Il n’est pas certain que ce projet soit le meilleur exemple de la concertation. Il est en effet regrettable que les mesures du développement durable soient prises en considération après que les couloirs aient été définis et que le débat public soit terminé. Les phases ultérieures ne permettront en effet que de corriger faiblement les impacts négatifs. Le groupe de réflexion sur la biodiversité et les milieux naturels, dans lequel nous siégeons, a réclamé la non-fragmentation des espaces sensibles et protégés. Un tracé au Nord d’Aix traverserait littéralement le secteur de Natura 2000. Nous nous sentons bien seuls dans cette démarche. Le tracé n’étant pas connu, les communes ne se disent pas concernées. Venelles comme d’autres ne s’exprime pas. Est-ce bien normal alors que nous sommes sensés établir nos Plans Locaux d’Urbanisme et que le Schéma de Cohérence Territoriale est en cours de définition ?

Indicateur de suivi

Immédiatement renforcement de l’implication de la municipalité comme cela est le cas à Aix et à Marseille.

Réponses de J-P SAEZ

J’ai été un des artisans de la promotion du site Natura 2000 sur Sainte Victoire et le Concors, vous voudrez bien l’accorder. C’est l’un de nos meilleurs arguments contre le projet de LGV dans ce secteur. Vous pouvez vous souvenir que nous étions ensemble au Parc Chanot pour marquer notre refus de la LGV dans ce secteur.

Actions 2008
  •  Le 27 mai 2008 se tenait la dernière réunion du groupe de travail « Biodiversité et Milieu Naturel ». Le CIQ y participait. Parmi les engagements de Réseau Ferré de France, nous avons noté la création d’un Comité de Suivi des Etudes Environnementales (CSEE) susceptible de réunir périodiquement les institutions et associations scentifiques compétentes en raison de leur niveau d’expertise et de leurs connaissances des territoires. La décision du tracé doit intervenir à l’automne 2008 après accord des collectivités locales sur le financement.
Actions 2009
  • Le 11 février 2009, le Ministre Jean-Louis Borloo précise que la décision est reportée au 30 juin et charge un secrétariat permanent d’étudier la faisabilité des tracés entre celui des Métropoles du Sud et celui dit du Nord (le long de l’A8)
  • Le 29 juin 2009, le gouvernement a annoncé le choix du scénario « Métropoles du Sud » pour la LGV PACA. Le CIQ se réjouit de cette décision qui épargne le nord d’Aix et de Sainte Victoire. Monsieur le Maire est satisfait d’avoir contribué à la promotion du site Natura 2000 sur Sainte-Victoire et le Concors. Les associations sont satisfaites d’avoir rappelé cette protection au cours des ateliers de RFF. Elles avaient menacé de recourir à la Cour Européenne en cas de non prise en considération de cette mesure que la France n’a toujours pas prise en considération dans sa législation environnementale.

V – LA COMMUNE ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE Retour au sommaire

Les domaines du Grenelle de l’Environnement pouvant concerner la commune notamment ceux de l’atelier1 (lutter contre les changements climatiques et maîtriser l’énergie) et de l’atelier 2 (préserver la biodiversité et les ressources naturelles), ont été en grande partie abordés dans les pages précédentes. Concernant l’atelier 3 (Instaurer un environnement respectueux de la santé) et l’atelier 5 (construire une démocratie écologique, institutions et gouvernance), le CIQ fait part des Point de vue suivants :

5.1.Retour au sommaire Construire une démocratie écologique : institutions et gouvernance
Point de vue et requête du CIQ

Le CIQ demande la reconnaissance des partenaires environnementaux. La nécessaire participation des citoyens dans ce domaine n’est plus à démontrer. Des instructions sont clairement données aux services de l’Equipement pour assurer une concertation en amont des études et pour prendre en compte la biodiversité à chaque étape des projets. La commune a tout à gagner à consulter les acteurs de terrain, cela élargira les idées, évitera les erreurs et économisera des énergies et des dépenses. On ne peut pas demander aux citoyens de se responsabiliser sans leur permettre de s’exprimer. Une réflexion doit être entreprise sur notre commune pour en définir les règles. Le CIQ demande :

  • L’intégration des associations citoyennes dans l’organigramme et les processus de travail de la municipalité ; il ne s’agit pas ici de réviser la constitution française mais de bâtir un pacte local écrit et signé par les parties concernées. Les Point ci après découlent de cela.
  • La mise en place de véritables commissions extra-municipales permanentes ou temporaires et une information sur les thèmes traités à l’ensemble de la population,
  • le droit à l’expression des associations par une tribune libre dans le Venelles Mag,
  • une information périodique par les élus sur l’ensemble des projets,
  • une concertation en amont des projets,
  • la prise en compte du développement durable y compris dans les services publics avec recherche d’économie systématique (eau, énergie, transports…),
  • une formation sur le développement durable de tous les acteurs (associations, élus, personnel administratif …) par un consultant extérieur avec étude des applications possibles sur la commune.
Indicateur de suivi

Dès maintenant, mise en place d’un comité de pilotage pour définir les règles de la concertation ; mise en place d’un chargé du Développement Durable parmi les adjoints

Réponses de J-P SAEZ

Concernant votre association, j’ai appuyé favorablement sa reconnaissance
auprès des autorités préfectorales afin de vous faire accorder l’agrément prévu parles textes. Dès le mois d’avril 2008, dans l’esprit du Grenelles de l’Environnement applicable a Venelles, nous organiserons une concertation permettant de définir les règles de base de nos engagements réciproques. A cet égard, permettez-moi de vous rappeler, que nous sommes la seule commune à avoir entrepris, grâce à vous tous, cette démarche qui s’inscrit désormais dans le marbre de notre volonté de construire une démocratie écologique permettant, grâce à l’apport inestimable des associations, d’élargir les idées, d ‘éviter les erreurs et de rationaliser l’utilisation de l’argent public. Le mot biodiversité que vous employez probablement dans son application sur la gestion des espaces naturels, me semble également parfaitement convenir à la gestion des affaires publiques. La biodiversité des sensibilités politiques, la biodiversité culturelles, ont quelques exemples qui permettent de combattre le monolithisme intellectuel qui conduit, trop souvent, à l’arbitraire. Un pacte de concertation démocratique sera élaboré, des indicateurs seront définis et une évaluation sera effectuée chaque année. Je suis bien évidemment favorable à la création d’une commission extra municipal permanente, susceptible de travailler sur les thématiques relevant des compétences du dialogue social, environnemental et économique. C’est la base même de la réussite d’une authentique politique de développement durable.
Je vous rappelle, qu’à contrario de nombre de municipalités, de gauche comme de droite, j’ai donné, conformément à la loi, un droit à l’expression des groupes politiques du conseil municipal dans le journal de la commune. Je suis bien évidemrnent favorable à ce que les associations puissent s’y exprime prour exposer leurs idées, les solutions à mettre en oeuvre, et bien évidemment, les conséquences budgétaires de leurs propositions. Cette commission extra municipale pourra demander, à chaque êlu, de venir présenter ces différents projets bien en amont de leurs bouclages définitifs. Je souhaite cependant que les associations concernées soutiennent effectivement la municipalité lorsque celle-ci engage des actions visant à la transparence de la vie publique et, notamment lorsque s’effectue une délégation de service public. Je regrette cependant que, sur le sujet de l’eau qui a énormément mobilisé notre énergie, nous n’ayons pas toujours reçu le soutien que nous pouvions espérer. Sur la formation sur le développement durable, je vous précise que la commune, avec le soutien de la Région et de la Communauté du Pays d ‘Aix, vient de se doter d’un économe de flux qui pourra très rapidement apporter des solutions innovantes, tant pour les services publics que pour les venellois. Je suivrai personnellement compte tenu de mes engagement est de ma formation, le sujet de développement durable avec l’un de mes collègues qui partage ces convictions, comme l’ensemble de ma liste, d’ailleurs.

Actions 2008
  • Le 16 juin 2008 le CIQ de Venelles a rencontré le Maire : Les trois associations (AVEC, VE et le CIQ) et des élus doivent produire un cahier des charges sur ces règles. Le tableau des commissions nous a été remis (à compléter ?) On possède en partie le nom de responsables et interlocuteurs à qui s’adresser.
  • Mise en place une commission nouvelle gouvernance qui s’est reunie 3 fois en 2008 (voir le comptes-rendus). Il a été élaborée une organisation avec les rôles de chacun cependant la charte de concertation n’a pas était finalisé.
Actions 2009
  • Le 02 février 2009 la commission s’est reunie une dernière fois et il a été décidé de faire une synthèse du travail effectué depuis l’année dernière (voir la synthèse et le compte-rendu du CIQ sur cette réunion ). A partir de maintenant il va se mettre en place le groupe de travail permanent de la nouvelle gouvernance et qui aura un travail conséquent en termes de propositions, d’organisation et de suivi.
  • Le 24 octobre 2009, Monsieur le Maire précise que le groupe de travail permanent devrait se réunir prochainement pour poursuivre la finalisation de la charte et la réflexion sur les règles de fonctionnement de la nouvelle gouvernance. Les élus sont d’accord pour que chaque association soit représentée dans les groupes de travail par deux représentants (1 titulaire et 1 suppléant)

 

5.2.Retour au sommaire Prolonger le Venelles de l’Environnement sur le domaine du climat et des économies d’énergie
Point de vue et requête du CIQ

Des actions pilotes porteraient sur des projets communaux qui mettraient systématiquement en oeuvre les règles du développement durable. Elles concerneraient principalement le domaine des économies d’énergie. Elles s’appuieraient sur les conclusions du Venelles de l’environnement. L’objectif serait à terme la banalisation de ce concept.

Indicateur de suivi

Lancement et suivi d’un ou deux grands projets (par exemple éco-quartier).

Réponses de J-P SAEZ

Je vous suis très sincèrement reconnaissant de ce souhait de prolonger notre initiative du 25 novembre dernier. J’appuierai, avec conviction et enthousiasme, toutes les actions pilotes applicables aux projets communaux, mais aussi en direction des entreprises et des particuliers pour que tous les acteurs intègrent la nécessité d’une démarche éfficace et pérenne pour Venelles, pour les Venellois d’aujourd’hui, mais aussi pour les générations futures. La création d’éco quartier sera la traduction la plus forte de notre engagement commun.

Actions 2008
Actions 2009
  • Le 24 février 2009, Monsieur le Maire nous écrit : « nous envisageons une seconde édition en novembre prochain ».

 

5.3.Retour au sommaire

Instaurer un environnement respectueux de la santé

Point de vue et requête du CIQ

Pour le volet qualité de l’air, le CIQ demande qu’une cartographie des zones polluées soit dressée, qu’une information sur les risques d’exposition à la pollution atmosphérique soit diffusée.
Pour limiter les émissions à la source, renforcer et suivre les mesures mises en place pour développer le co-voiturage.

Indicateur de suivi

Mise en oeuvre des premières campagnes de mesures dans les six premiers mois du mandat ; actions menées pour favoriser le co-voiturage.

Réponses de J-P SAEZ

Je crois être le seul Maire à entretenir une relation permanente avec I’Association Santé Environnement provence (ASEP). C’est pour cela que j’ai soutenu la démarche de l’association pour la culture et l’environnement à Venelles qui a organisé, ce 9 février, le diner débat animé par le Docteur HALIMI, chirurgien pédiatres, sur le thème de l’homme, malade de son environnement. Je vous rappelle également, que Venelles mène la première opération pilote nationale sur l’évaluation des niveaux d’ozone en temps réel et accessible au grand public (cf 4.1. )Je suis, bien évidemment, favorable à toutes les actions visant à supprimer, ou pour le moins, maitriser, toutes les émissions polluantes. J’attends d’ailleurs, de la commission extra municipale qui sera mise en place, toutes les propositions visant à soutenir cette d émarche.

Actions 2008
Actions 2009
  • Après une implantation d’une antenne-relais aux Piboules sans consultation et information préalable, des résidents, appuyés par le CIQ, ont manifesté leur inquiétude et obtenu des mesures de champs électro-magnétiques. ( voir article du CIQ sur le sujet )
  • Le Conseil Municipal du 19 février 2009 annonce la mise d’un comité consultatif composé d’élus de la majorité, de l’opposition, du CIQ, d’un expert et de représentants de diverses associations. Ce Comité sera chargé de réfléchir à la réalisation d’un guide de bonne conduite entre les opérateurs de téléphonie mobile et la collectivité.

Permettez-moi de rajouter un point en 2009 (point qui n’a pas été soumis aux candidats dès dernières élections , mais que le Maire met dans ses priorités)

5.4.Retour au sommaire

Antenne-relais

Point de vue et requête du CIQ

Nous rappelons que le CIQ est intervenu sur ce dossier à la demande de plusieurs familles préoccupées par l’implantation d’une nouvelle antenne-relais sur le terrain de la Carrosserie des Piboules.

Le CIQ souhaiterait voir se concrétiser la réalisation d’un Guide de bonne pratique sur l’installation des antennes-relais sur la commune, voir une amélioration de l’information vers les usagers des téléphones Portable (enfants). Le CIQ demande des mesures par un organisme APAVE sur le quartier des cabassols et pourquoi pas toute la commune..

Indicateur de suivi

 Mise en oeuvre  d’un comité consultatif chargé de refléchir à la réalisation d’un guide de bonne conduite.

Réponses de J-P SAEZ

Actions 2009
  • 19 février : le Conseil Municipal a voté à l’unanimité la constitution d’un Comité consultatif chargé de réfléchir à la réalisation d’un guide de bonne conduite entre les opérateurs de téléphonie mobile et la collectivité. (voir article)
  • Avril 2008 : A ce jour, l’APAVE a effectué des mesures de contrôle, à la demande de la commune. Un membre du CIQ accompagné d’un représentant des familles préoccupées sont allés consulter le rapport APAVE en Mairie.(voir article)
  • Novembre 2009 : La commune nous transmet le rapport APAVE et se porte candidate pour l’expérimentation de nouvelles modalités de concertation. Malheureusement sa candidature n’a pas été retenue.
  • Novembre 2009 : Le grenelle II de Venelles engage des actions pour les années à venir.( voir compte-rendu du grenelle II )
Actions 2010