Les voisins vigilants

LGV

Jeudi soir, devant une quarantaine de personnes, Denis KLEIN, élu chargé de la sécurité, faisait un premier bilan, à la salle des fêtes de l’opération “voisins vigilants” lancée par la municipalité.

Les “Voisins Vigilants” s’appuient sur la vigilance des personnes d’un quartier, ou d’une rue, afin de lutter contre la délinquance et les cambriolages. Dans chaque quartier, le dispositif est basé sur un tissu de personnes volontaires et de confiance. Ces référents sont le relais entre les habitants, le maire et la gendarmerie. Ce système en vigueur aux États-Unis, et au Royaume-Uni, a du mal à s’imposer en France (voir l’article du Monde du 4/08/11).


La montée de la délinquance dans les Bouches du Rhône, l’an dernier a tout d’abord été évoquée avec une augmentation globale de + 40 % tout délits confondus (cette augmentation semble surtout concerner la ville de Marseille – voir le reportage sur RTL).

A Venelles après une baisse importante de la délinquance en 2008, 2009 et 2010, celle-ci semble repartie à la hausse depuis le premier trimestre.

Pour l’instant, Venelles est la seule commune des Bouches du Rhône à s’être engagée dans l’opération les “voisins vigilants”. Actuellement trois quartiers ont adhéré à cette démarche (Fontcuberte, Matins Clairs et Ventoux), qui va être prochainement étendue à l’ensemble de la commune.
Un groupe de travail devra procéder chaque année à l’évaluation du dispositif.

Conscient des risques de dérive possible, la commune a élaboré une charte, encadrant le rôle des habitants dans ce dispositif.

Un habitant du quartier des matins clairs, nous a expliqué que dans son quartier (17 à 18 logements), il existe une bonne cohésion sociale, les gens se connaissent depuis longtemps (organisation annuelle de la fête des voisins), et que la mise en place des “voisins vigilants” a permis de n’avoir aucun cambriolage depuis plus d’un an.

De nombreux représentants de lotissements (Logisson, Faurys) ont fait part de leur désir d’adhérer à ce dispositif.

Conscient de l’importance de la sécurité des personnes dans notre communes, nous sommes cependant très réservés sur la mise en place de ce concept, dont nous craignons surtout les risques de dérive sécuritaire.
Nous sommes en revanche très favorable au développement de la solidarité au niveau des quartiers – condition également nécessaire à notre avis pour mettre en place le développement durable dans la commune. Nous ne pensons pas que l’opération des “voisins vigilants” soit la bonne entrée pour favoriser l’approfondissement de ce lien social.
Nous demanderons, dans le cadre de l’Agenda 21 à participer à la commission chargée de l’évaluation du dispositif.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.