La concertation à Venelles (suite)

La municipalité organisait le 4 juillet à la salle des fêtes, une réunion dite de concertation à propos de l’aménagement de l’ancienne RN96. Seuls avaient été conviés les habitants des Logissons.
Comme le rappelle le premier adjoint, ce projet est un projet structurant majeur pour notre commune. Ce projet comporte deux parties, une partie située entre l’entrée du village côté Logissons et la rue de Touloubre et un second projet de la rue de la Touloubre au rond point Aldi – IVECO.

Toute l’avenue des Logissons sera requalifiée, la voie passera d’une largeur de 7 à 6 m. La vitesse sera limitée à 30 km/h. Plusieurs ralentisseurs seront mis en place ainsi que des trottoirs des pistes cyclables, des parkings et des plantations.
Les travaux débuteront début août jusqu’à fin mars 2013 pour la section comprise entre l’avenue de la Touloubre et le rond point Aldi et courant 2013 pour la partie située entre l’entrée du village et la rue de la Touloubre.

Les associations venelloises estiment que cette réunion n’est pas une véritable réunion de concertation. En effet, nous avons découvert ce projet au cours de la réunion, et la concertation ne peut pas s’établir dans ces conditions. A notre avis, une véritable concertation sur ce projet devrait comporter :
– La communication du projet aux associations.
– Leur donner un temps de réflexion raisonnable pour étudier le projet.
– Organiser alors, une véritable réunion de concertation au cours de laquelle leurs propositions seraient examinées, en essayant de trouver des compromis acceptables par tous.

Le premier adjoint nous répond qu’il existe deux sortes de projets à Venelles, ceux pour lesquels on peut mettre en place une concertation (exemple agenda 21) et ceux pour lesquels il est important d’aller vite et pour lesquels la concertation n’est pas possible (l’aménagement de la RN96).

De nombreuses questions de la part des riverains sur l’emplacement des différents ralentisseurs.

Voir le compte rendu du CIQ.
Voir les documents communiqués par l’opposition municipale
plan des plantations
plan des bordures et signalisation.
plan de voirie..

Depuis quelque temps plusieurs points de friction sont apparus entre le milieu associatif venellois et la municipalité à propos de la concertation.
– Le bois de la Bosque où la municipalité a décidé sans concertation d’implanter une salle communale
– La création sans concertation d’un parking pour les Michelons nécessitant l’abattage de plus d’une centaine d’arbres au bord de l’autoroute.
– L’abandon de l’agenda 21 (pas de réunions depuis plus d’un an).
– Pas de réunion de la commission sur les déplacements (malgré plusieurs demandes de notre part) alors que dans le même temps des changements importants ont lieu sur la ligne Venelles Aix (modification des horaires et création d’une nouvelle ligne).
– La plupart des commissions qui avaient été mises en place l’an dernier ne se sont pas réunies cette année.

Nous pensons, qu’aujourd’hui, la concertation doit être intégrée aux projets publics (on ne gère plus la commune en 2012 comme on le faisait il y a dix ans), la concertation est également une dimension importante du développement durable (ce que semblent oublier nos élus). Le rôle des élus aujourd’hui est moins de décider que d’être capable de construire des compromis avec tous les acteurs.

Dans quelques mois se tiendront les élections municipales, en ce qui nous concerne, nous porteront le débat sur ce thème et nous invitons tous les venellois qui partagent nos valeurs et nos principes sur la concertation à signer et à faire signer la pétition ici que nous remettrons à la rentrée à la municipalité.

3 Comments on “La concertation à Venelles (suite)

  1. …ceux pour lesquels il est important d’aller vite et pour lesquels la concertation n’est pas possible (l’aménagement de la RN96).

    En effet nous sommes arrivés à Venelles en 1990, à cette époque il était déjà question d’aménager la RN96 !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.