Le programme immobilier du Grand Puits : un exemple du manque de concertation à Venelles

La salle du Conseil était comble lundi soir, et l’atmosphère frondeuse : on allait enfin savoir comment cette opération immobilière menée par la société Bouygues sous le sigle commercial Arbor&Sens allait s’intégrer dans le contexte du développement venellois !

115 logements (T2-T3-T4) dont 48 « sociaux », répartis en 6 immeubles répondant aux normes de basse consommation : enveloppe renforcée pour l’isolation, panneaux solaires thermiques pour l’eau chaude sanitaire (complétés par un chauffage au gaz), convecteurs électriques, le plan-masse s’intègre bien dans cet espace en limite de forêt. D’ailleurs, la société de gestion des HLM Familles & Provence veille à ce que les charges locatives soient réduites en matière de chauffage.

Le hic qui préoccupe les Venellois, et sur quoi a posé l’essentiel des questions, c’est la circulation routière : pas de rond-point sur l’unique entrée-sortie de cet ensemble qui donne sur la route de Couteron, mais un élargissement de la chaussée pour ménager des « tourne-à-gauche », spécialité française bien connue pour générer les bouchons (vous avez pu observer que les tire-bouchons tournent – quant à eux – tous à droite !). Trottoirs minimalistes (sur un seul des 4 côtés du croisement), éclairage non prévu, les observations ont fusé de toute part. Face à l’accroissement de trafic (environ 200 voitures qui sortiront aux heures de pointe) le maire a accepté de dire que la route de Couteron devrait être élargie, mais elle relève du Conseil général…

Le président de l’Association Venelles Environnement a souligné que dans la présentation du diagnostic préalable à l’élaboration du PLU, cette route apparaissait comme le 2ème axe de circulation de Venelles, après l’avenue de la Grande Bégude. Concernant la protection des canalisations romaines enterrées sous le domaine, elles ont été préservées et aucun immeuble ne les recouvre. A la question concernant l’écoulement des eaux, il a été répondu qu’un bassin de rétention était construit. Comme un orage violent s’était manifesté la veille, créant une grande flaque d’eau sur la route et l’inondation des terrains lotis en contrebas, un participant à attiré l’attention sur l’entretien des caniveaux : les plaques d’égout s’étaient vite trouvées bouchées ! Concernant les eaux usées, le maire a précisé qu’elles seront traitées dans la station sud existant actuellement, mais elles pourront être détournées vers la station nord quand elle aura été construite.

Compte tenu de l’ampleur du programme, le président du CIQ de Venelles a posé la question de la réalisation d’une salle commune et de son affectation. Le maire a répondu qu’une salle de 100 m2 était prévue à l’entrée de la résidence, que les discussions étaient en cours, qu’il s’agirait peut être d’une micro-crèche. (En tout état de cause, les places de stationnement n’apparaissaient pas sur le plan présenté.) En matière scolaire, le programme immobilier du Grand Puits ne change pas la situation actuelle (une classe supplémentaire a été ouverte cette année), mais les programmes suivants obligeront à créer une école supplémentaire.

Avec 48 logements sociaux, le programme immobilier fera passer le taux venellois de 3,7% à presque 5% : on est loin des 25% visés par le gouvernement actuel ! Les questions ont fusé sur l’attribution de ces logements à des Venellois : le maire a répondu que 50% étaient gérés par famille & Provence en concertation avec les services sociaux de la mairie ; 25% sont gérés conjointement par la commune et la CPA ; 25% sont gérés par le préfecture : la moitié pour loger les fonctionnaires, l’autre moitié est en cours de discussion. Le représentant de Familles & Provence a rappelé que l’Etat, à travers les Caisses d’Epargne, finançait les opérations de logements sociaux, et a indiqué les quotas : pour une famille avec un enfant, le plafond de ressources est de 2900 à 3700 euros par mois. Le loyer pour un T3 est 360 euros par mois au minimum, 530 €/mois en moyenne et 600 €/mois pour les locataires atteignant le plafond de ressources. Cela relativise les angoisses que le mot « social » génère chez certains : les 2/3 de la population française est éligible à ces programmes, et quand on intègre les catégories dépassant les plafonds d’aide sociale, on atteint le taux de 80%.

En conclusion, une réunion d’information qui révèle que l’intégration de cette résidence se fera au détriment du voisinage pour les problèmes de circulation, et que l’ensemble des Venellois sera mis à contribution pour financer les adaptations qui s’avéreront rapidement indispensables. Les livraisons d’appartements se déroulant du 1er au 3ème trimestre 2013, la municipalité élue en 2014 sera bien avisée de provisionner ces travaux dès son arrivée !

Rejoindre la conversation

6 commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. Bonjour,

    En cherchant des informations sur l’immobilier Venelles je suis tombé sur cet articles et les commentaires associés.

    Je suis un voisin immédiat de ce complexe immobilier et je confirme que dès que l’annonce du projet a été communiqué, nombre de voisins du quartier ont levé les bras au ciel en hurlant à la catastrophe de l’arrivée de ces logements sociaux et des populations qu’ils amèneraient… D’ailleurs quelques voisins ont préféré vendre et déménagé rapidement plutôt que d’affronter cette future “caste” populaire voisine !…

    Aujourd’hui je me permet donc de faire un point sur la transformation du quartier générée par ces constructions.

    Question circulation : aucun changement au niveau du trafic routier. Pas plus de bruit que d’embouteillage, ou même de simples problèmes de circulation.
    Comme quoi, après coup, force est de constater que toutes les critiques faites préalablement sur les aménagements routiers s’avèrent erronées.
    J’en arrive à me demander si ces critiques ne sont pas faites “par principe”, et sans aucune réflexion ni analyse objective préalable.

    Certes il y a eu quelques soucis, mais à priori ce sont plutôt certains des habitants de ces nouveaux immeubles qui en ont fait les frais. (Ex. les eaux pluviales de ruissellement des hauteurs mal canalisées qui sont venues inonder certains garages).

    Bref, j’interviens sur cet article pour souligner que, d’une part, ce nouveau voisinage, finalement, n’a pour l’instant apporté que du bien au quartier : quartier plus vivant, nouveaux voisins, nouveaux contacts, nouveaux liens sociaux, etc,
    et d’autre part, que les critiques systématiques et virulentes faites à chaque nouveau projet de l’équipe municipale actuelle (liste pour laquelle je n’ai portant pas voté), deviennent, de fait, peu crédibles et ne sont visiblement motivées que par le soucis d’entretenir le conflit.

    Question environnement : les bâtiments s’intègrent plutôt bien dans les massifs d’arbres environnants, d’autant plus, je le confirme, que la plupart des arbres présents sur la zone urbanisée ont été préservés. Et, cerise sur le gâteau, un petit sentier de balade a été créé serpentant au milieu de ces bâtiments et nous l’empruntons régulièrement en famille.

    Bref, il y a sans doute quelques critiques à faire à ce projet, mais celles qui ont été faites sont incontestablement erronées et déplacées.

  2. Bonjour,

    Futur propriétaire au sein de la résidence Arbor&sens, je lis (un peu tard, peut-être…) ce sujet et les commentaires qui s’y rattachent avec une attention toute particulière.

    Dommage, avant tout, que quelques-uns, au moins, des futurs habitants de cet ensemble n’aient pas été informés de cette réunion à laquelle nous aurions sans doute volontiers participé, mais il est vrai que nous ne sommes pas encore vraiment Venellois…

    Côté circulation, pour vivre aujourd’hui dans un ensemble bien plus important que celui prévu au Grand Puits, je ne crois pas avoir jamais connu d’embouteillages en sortant de chez moi et ce sans l’aide du moindre rond-point. Il faut, je pense, bien plus que 200 voitures pour en arriver à bloquer la sortie d’une résidence, d’autant que, je vous le confirme, sauf cas exceptionnel, nous ne sortirons sans doute jamais tous en même temps…
    Reste que je suis d’accord sur le fait que les aménagements auraient pu être pensés avant, ne serait-ce que pour rassurer les riverains dont je comprends parfaitement les doutes et les questions.
    .
    Par ailleurs et toutes considérations politiques mises à part, je vous confirme que le “bétonneur” Bouygues ne souffre jusqu’ici d’aucun reproche, du moins en ce qui concerne les relations qu’il entretient avec ses clients auxquels il accorde disponibilité, attention et soucis permanent de répondre aux questions posées, notamment en terme de respect de l’environnement. Pour rappel, les 3 bâtiments qui composent la résidence elle-même seront entourés d’un parc dans lequel la plupart des arbres et des plantations actuelles seront conservés, tout comme seront bien évidemment conservés les bois environnants et le champ d’oliviers situé à l’arrière de la résidence. Et puis, Monsieur Liberté, il faut bien que certains “bétonnent” de temps en temps pour offrir un toit à ceux qui ne peuvent pas (ou ne veulent pas…) s’offrir une maison individuelle…

    Enfin, comme les autres Venellois (dont je fais partie depuis l’âge de 9 ans, malgré une petite escapade en pays d’Aix ces dernières années…), je reste convaincu que nous nous associerons à la vigilance de nos futurs voisins pour veiller à la bonne tenue des logements sociaux qui semblent être dés à présent source d’une certaine (et légitime) inquiétude auprès des riverains : Rassurez-vous, il existe des gens très bien (et il constituent même une évidente majorité) qui vivent dans des HLM et je reste convaincu que personne n’aura à se plaindre de l’animation qu’apportera ce surcroît de population qui, somme toute, reste bien modeste comparé à l’inexorable extention du village au cours des dernières années.

    En résumé, pour nos voisins immédiats comme pour tous les habitants du village et au nom (je l’espère…) de l’ensemble des futurs habitants de la résidence Arbor&sens : pas de panique !… Nous venons pour habiter avec vous l’un des plus jolis village de notre région et je suis convaincu que nous saurons le respecter, l’apprécier et le protéger avec la même attention et le même dévouement que ceux qui sont les vôtres aujourd’hui…

    Sincères salutations

  3. Encore et toujours les amitiés, nous sommes bien dans la filiation Sarkozy, on fait travailler les copains: Bouygues ! C’était un bétonneur et ça le reste !
    S’il existe une entreprise proche de la droite, c’est bien celle-ci ! Cf. TF1, LCI, etc.

    Les transports en commun ? Ou sont ils ? Toujours l’intérêt avant la logique…

  4. Bonjour

    oui Que voulez dire par”le même promoteur qui préfigure les opérations au sud-ouest secteur cimetière » ???

    il faut aller au bout de ces allégations !!!

    amicalement

    dr

  5. Cette opération est une catastrophe en termes de prévisions,organisation et surtout le projet initial est complètement révisé?…. c’est un détournement de finalité!
    Le projet et PC initial de Kaufmann prévoyait des pavillons en dégradé des immeubles où sont ils passés? disparus;un exemple pour le social nous disez les élus en charge!!!
    La salle municipale disparue ! au profit d’une crèche privée encore une!
    Quant à l’aménagement de la voie, propriété du CG13, il est facile de dire à posteriori qu’il doit lui aménager, non il fallait l’inscrire au cahier des charges de l’aménageur!!encore une faute de l’équipe en place!!
    certes le budget du promoteur repreneur était, est, serré, il fallait l’aider c’est un Ami de…..au fait ça ne serai pas le même promoteur qui préfigure les opérations au sud-ouest secteur cimetière-Abonnem ??????????? à voir…