A propos de l’Europe

Le mouvement européen a organisé le 25 avril dernier à l’IEP d’Aix en Provence, un débat sur l’Europe. Plusieurs députés européens avaient été invités dont M. Rivasi, M.C. Vergiat, P. Bernard-Reymond (ancien député européen) et G. Rambaud (candidat à la députation).
Les français et plus largement les européens semblent aujourd’hui septiques vis à vis des institutions européennes. Peur du dumping social, inefficacité des institutions, l’Europe est rendue responsable des problèmes que nous traversons actuellement.

Face aux eurosceptiques, qui souhaitent le rétablissement des frontières, et un repli sur soi, comment faire pour rendre attractif aujourd’hui l’idée européenne ?

Pour P. Bernard-Reymond, il conviendrait de moderniser les institutions (élection du président du conseil européen par les parlementaires, avoir une procédure électorale uniforme dans les différents pays, donner au parlement des recettes propres plutôt que des contributions …) ,Ecouter M. P. Bernard-Reymond durée 4′ 15 s.

Pour M. Rivasi, il conviendrait de faire mieux comprendre l’Europe aux citoyens, essayer de mobiliser la jeunesse, de créer des partis politiques trans nationaux. Elle déplore par ailleurs le manque de relais dans les médias nationaux. L’idée de la construction européenne ne pourra progresser qu’avec une meilleure connaissance mutuelle des peuples européens. Ecouter M. Rivasi
,Ecouter M. Rivasi durée 3′ 08 s.

Débats intéressant, un peu parasités cependant par le contexte électoral, chaque candidat essayant à sa façon de politiser le débat ce qui suscita des polémiques inutiles.
Ce sujet nous paraît important, et c’est la raison pour laquelle nous souhaitons organiser à Venelles, une rencontre sur ce thème de manière à expliquer de manière pédagogique le fonctionnement de l’Europe, ses réussites et ses échecs. Nous souhaitons faire appel à un expert, indépendant des partis politiques.

Comment ont voté nos députés européens ?

Nous avons dans notre région 13 députés européens. Comment ont-ils votés sur quelques sujets :

– L’UE devrait-elle autoriser une réintroduction temporaire du contrôle aux frontières intérieurs ? Voir le vote

– L’UE devrait-elle créer une union bancaire ? Voir le vote

– Les Etats membres de l’Eurozone doivent-ils mutualiser leurs dettes publiques en créant des euro-obligations ? Voir le vote

– L’UE devrait-elle avoir un véritable système de ressources propres pour son budget ? Voir le vote

Rejoindre la conversation

2 commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. L’Europe représente un véritable défit, comment faire travailler ensemble des peuples qui ont des histoires et des traditions différentes, et qui se sont souvent opposés ?
    L’Europe avance, malgré ses erreurs, ses hésitations (monnaie unique, 80 % de nos lois sont des déclinaisons de directives européennes, l’intégration politique et économique n’a jamais été aussi forte).
    Pourtant, les français et plus largement les européens restent sceptiques vis à vis des institutions européennes, certains partis souhaitent même un retrait et un repli sur soi.
    Je pense pour ma part que seule l’Europe pourra nous permettre de résister à la crise et saura nous préserver des effets néfastes de la mondialisation

    Mais l’Europe nous oblige sans doute a modifier notre manière de penser et à imaginer une nouvelle forme de gouvernance

  2. M. Rivasi reste dans des considérations passionnelles. Quelqu’une s’est plainte de l’envahissement de l’anglais à Bruxelles, mais quel député(e) français(e) (à part Cohn Bendit) est capable de discuter une proposition de directive européenne en allemand ?
    P. Bernard-Reymond fait des propositions constructives, mais dans la réalité, les dés sont pipés : chacun sait bien qu’un véritable président a le pouvoir de faire la guerre, qui est “la diplomatie sous une autre forme” : Poutine la fait en Ukraine, tandis que les Européens ont dû appeler à l’aide les Américains pour la faire en Yougoslavie… Et quand Hollande envoie l’armée au Mali ou en Centrafrique, les Français ne sont qu’à peine soutenus par leurs collègues européens ! Cela n’empêche pas de progresser sur d’autres sujets, mais il faut savoir regarder la réalité en face.