Sûreté nucléaire, mythe ou réalité ?

Au moment où la loi sur la transition énergétique et écologique est en cours de préparation, et que nos voisins allemands sont obligés d’augmenter la production des centrales à charbon pour compléter les manques des énergies renouvelables intermittentes, éoliennes et solaires, le nucléaire présente beaucoup d’attraits : source d’énergie non émettrice de gaz à effet de serre, elle est bon marché et elle contribue à notre indépendance énergétique.
Mais peut-on considérer en France, 3 ans après l’accident de Fukushima, que c’est une énergie sûre ?
Le CIQ de Venelles, en concertation avec les association AVEC et Venelles Initiatives, vous convie à une conférence – débat le mercredi 14 mai à 20h30 à la salle des Logissons.

Le conférencier, Gian Luigi FIORINI a consacré sa vie professionnelle à la sûreté des installations nucléaires, en coordonnant tant les aspects théoriques que les démonstrations expérimentales. Désormais à la retraite du CEA, il poursuit une activité d’expertise auprès de la Commission Européenne et est chargé de Mission auprès du Haut-Commissaire à l’Energie Atomique pour le volet «Sûreté Nucléaire». Il fait partie du Groupe argumentaire sur le nucléaire, de l’Association des retraités du CEA (http://www.energethique.com/).

Par ailleurs, Gian Luigi FIORINI exposera ses œuvres ce week-end les 3 et 4 mai à l’expo/vente annuelle d’Amnesty International.

Rejoindre la conversation

3 commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. Je suis embarrassé par cette offensive des pro-nucléaires.
    On peut comprendre qu’après une carrière au CEA on ait de la peine à ouvrir ses chakras vers les autres énergies, mais de là à militer avec autant de mobilisation, je m’étonne.
    Il faudrait aussi une conférence par Négawatt pour équilibrer le débat et le rendre moins orienté.